Reading Time: 5 minutes

À l’approche du solstice d’hiver, le ciel de l’hémisphère nord paraît plus sombre et fait ressortir davantage l’éclat de la myriade d’étoiles scintillantes dont il est tapissé.

Ces étoiles me font penser aux milliers d’étudiants et membres de la communauté du Collège Pearson UWC qui éclairent chacun à leur façon le monde qui les entoure, tandis que les constellations représentent certains des grands événements ayant marqué l’année qui s’achève.

Parmi ces astres lumineux figurent les membres de la 43e cohorte qui se sont dispersés en Australie, au Brésil, au Groenland, en Israël, au Sénégal, en Afrique du Sud, en Ukraine et ailleurs pour étudier dans des universités prestigieuses, faire leur service militaire national ou prendre une année pour effectuer du service communautaire. Nous sommes très fiers de vous et de ce que vous entreprenez!

Je n’aurai pas assez de place pour parler de ce qui a été accompli par chacune des étoiles de Pearson, mais je me dois de féliciter tout particulièrement Linda Worden (40e cohorte, 2015/Canada, C.-B.), la 14e parmi les anciens du Collège Pearson UWC à se voir décerner une bourse d’études Rhodes! Elle compte utiliser sa bourse pour faire une maîtrise en philosophie spécialisée en politique sociale comparative.

Cet automne a été marqué par le retour à un effectif de 200 étudiants pour l’année scolaire 2018-2019. Je suis profondément reconnaissante à tous les professeurs et employés, sur place et de l’extérieur, qui ont fait en sorte que le programme d’études et le campus soient prêts à renouer avec ce quota d’autrefois. Je remercie spécialement Ty Pile qui a supervisé la reconstruction de la Maison McLaughlin malgré un échéancier exceptionnellement serré (90 jours!) pour qu’elle soit prête à recevoir la cohorte de 2018-2019.

La session d’automne a été ponctuée par de nombreux événements spéciaux. Après une intense semaine d’orientation, ou de réorientation dans le cas de la cohorte de deuxième année, beaucoup d’étudiants ont profité de la foire communautaire annuelle organisée à l’occasion de la Journée de Metchosin. D’autres étudiants et membres de Pearson ont profité du grand air et de l’esprit de camaraderie, et se sont mélangés à la population locale. Pour la première fois depuis bien longtemps, cette journée du début septembre a été bien arrosée par la pluie, ce qui ne nous a pas empêchés de passer un agréable moment en compagnie de nos voisins.

Pendant le premier mois de cours, nous avons aussi lancé notre série repensée de conférences des Affaires mondiales, dirigée par Shefa Siegel, professeure de politique internationale qui vient de se joindre à nous. Nous invitons des conférenciers passionnants qui, en plus d’informer le campus et les collectivités locales, nous mettent tous au défi de mieux comprendre comment le rôle que chacun joue pour être fidèle à la mission UWC peut avoir un impact direct et positif sur la planète. Comme nous tenons à faire profiter le plus grand nombre de ces rendez-vous, nous sommes en train de nous organiser avec des groupes d’étudiants pour que les conférences des Affaires mondiales soient retransmises en direct.

Vous trouverez également, dans ce bulletin eNews, un article sur l’activité CAS menée dans le cadre du cours sur la biodiversité côtière (EN). Cette activité dirigée par les professeures Laura Verhegge et Christie Johnson permet de s’assurer que plus d’étudiants – pas uniquement ceux qui suivent le programme de science de la mer et de biologie marine – puissent découvrir et mieux comprendre l’incroyable écosystème côtier dans cette partie du monde. Félicitations à Laura et Christie qui ont mis sur pied cette activité inédite.

Les mois d’octobre et de novembre sont toujours bien remplis pour nos jeunes, qui se plongent dans leurs programmes respectifs de première et deuxième années. C’est à ce moment-là que nous recevons la visite de nombreux recruteurs universitaires du monde entier, qui sont attirés par le haut calibre des étudiants de Pearson. Ces recruteurs les rencontrent en petits groupes ou individuellement, et leur parlent des études dans leurs établissements universitaires. Bien souvent, ils expliquent les bourses et l’aide financière dont peuvent se prévaloir les boursiers Pearson qui apportent avec eux le message UWC tout en poursuivant des études supérieures.

L’éducation à Pearson comporte aussi une part de service et d’apprentissage dans la collectivité élargie. La semaine CAS (Créativité, Action et Service) qui s’est tenue à la fin octobre a été l’occasion pour bon nombre de nos étudiants de se lancer dans des aventures et des expériences éducatives avec des organismes comme l’Association interculturelle du Grand Victoria, la Victoria Brain Injury Society et l’organisme Braehaven Assisted Living sur l’île Salt Spring. D’autres ont choisi d’intervenir dans des écoles publiques des environs et de suivre une formation en premiers soins en santé mentale. Des projets moins urbains ont aussi été menés pendant la semaine CAS : un groupe a parcouru le circuit de randonnée North Coast du parc Cape Scott, et un autre a fait du canoë et du camping sauvage dans l’archipel Broken Group.

Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique Canada, nous a rendu brièvement visite en novembre, et elle en a profité pour interagir avec les étudiants et des membres de Pearson et de la communauté locale le temps d’une petite randonnée puis d’une période de questions. Les étudiants et les invités lui ont demandé des comptes précis sur les accomplissements du gouvernement fédéral au chapitre de l’environnementalisme. La ministre McKenna leur a répondu sans détour et d’une façon ouverte, une franchise qui a plu à l’auditoire.

Quelques jours plus tard, l’honorable Anne McLellan a présidé haut la main l’assemblée générale annuelle et la réunion du Conseil de Pearson dans le cadre enneigé de Montréal. Les Relations avec les anciens ont organisé une soirée de récits, une excellente initiative de sensibilisation mettant en vedette quatre anciens de Pearson en présence d’un auditoire enthousiaste. À l’assemblée générale annuelle et à la réunion du Conseil, j’ai eu le plaisir de rendre hommage au dévouement de nos administrateurs bénévoles et de remercier tout spécialement quatre d’entre eux qui ont quitté leurs fonctions : Chuck Burkett, Michael Dingle, William Kaplan et Samer Sarraf, qui ont siégé au Conseil pendant six ans, ainsi que l’ancien président Tony Macoun qui, en plus de son rôle de conseiller, a été un précieux mentor lorsque je suis arrivée à Pearson, compte tenu surtout de sa vaste expérience comme directeur d’établissement, notamment le Collège Pearson (1986-1993).

Il y a quelques jours à peine, j’ai signé au nom du Collège Pearson un protocole d’entente avec le chef Russ Chipps de la Première Nation Beecher Bay (Sc’ianew) et le maire John Ranns du district de Metchosin. La Première Nation Beecher Bay est en train de négocier un règlement de revendication territoriale avec le gouvernement du Canada. Pearson et Metchosin ne participent pas à un processus officiel de négociation de traité, mais ce protocole d’entente nous permet d’avoir notre mot à dire pour développer une vision commune pour les terres adjacentes au campus et des environs.

Comme l’a déclaré le chef Chipps, « cela va jeter les fondations d’une planification stratégique basée sur l’apport de la collectivité et, surtout, la réconciliation ». Lors de la signature, j’ai ajouté que « la bonne volonté et l’esprit de collaboration dont ont fait preuve toutes les parties à cette entente démontrent notre volonté mutuelle d’honorer la terre sur laquelle nous vivons tous et, en ce qui nous concerne, où nos étudiants venus de partout au Canada et du monde entier apprennent ». Je vous invite à prendre connaissance du protocole d’entente et du communiqué de presse qui l’accompagne dans ce communiqué de presse.

Alors que la session arrive à son terme, je remercie les parents et tuteurs qui nous confient leurs jeunes exceptionnels. La communauté Pearson au complet et moi nous efforçons chaque jour de répondre à vos attentes afin que leurs étoiles brillent encore plus fort à mesure que ces jeunes cultivent et développent leur intellect, leurs talents et leurs contributions.

Comme toujours, il y aurait bien d’autres choses à dire et à raconter! Je vous invite – et je vous exhorte – à nous suivre sur les réseaux sociaux où vous trouverez beaucoup de nouvelles quotidiennes de Pearson et des membres de notre communauté.

Au nom de la communauté Pearson, je vous souhaite ainsi qu’à tous les donateurs et amis de Pearson dans le monde d’excellentes Fêtes et une très bonne nouvelle année 2019.