We are asking non-essential visitors to campus to cancel visits for the foreseeable future.
LEARN MORE

SUSCITER UN CLIMAT PROPICE AU CHANGEMENT

Il y a 45 ans, le 25 septembre 1974, le Collège Lester B. Pearson du Pacifique et des United World Colleges (Canada) accueillait sa première cohorte de 100 étudiants. Pearson était le deuxième établissement United World College (UWC) à ouvrir ses portes. Aujourd’hui, nous sommes fiers d’appartenir à un réseau de 18 collèges UWC dont le rayonnement et l’envergure à l’échelle mondiale ne cessent de croître.

La communauté internationale a souligné le 21 septembre dernier la Journée UWC sur le thème Susciter un climat de changement. Cela a coïncidé avec le Sommet jeunesse sur les changements climatiques, lequel a été suivi d’un Sommet Action Climat organisé par le secrétaire général des Nations Unies.

Sur le campus, nous allons aussi exploiter ce thème tout au long de l’année. Lors de l’assemblée inaugurale de septembre, j’ai réitéré l’appel à agir face aux changements climatiques qui avait été lancé en mars dernier à l’occasion d’une journée axée sur des sujets spéciaux, qui avait été dédiée à cet enjeu. J’ai été vraiment fière de voir nos étudiants, professeurs et employés relever ce défi avec enthousiasme, expertise et créativité. En prévision de la Journée UWC de cette année, nos étudiants ont tenu des tables rondes sur les répercussions qu’ont les changements climatiques sur leurs cultures et collectivités, après quoi presque tous se sont joints à des jeunes et des adultes de différents milieux à l’occasion de la Grève mondiale pour le climat qui s’est tenue à Victoria devant le parlement de la Colombie-Britannique. Bon nombre de nos étudiants, qui étaient aux premiers rangs et au centre, ont pris la parole lors de ce rassemblement – découvrez certaines images de la journée sur notre page Flickr.

Nous savons qu’il faut agir de toute urgence pour conjurer la crise climatique, et nos étudiants vont continuer à être actifs sur de nombreux fronts pendant l’année scolaire et par la suite. Si vous ne l’avez pas encore fait, lisez l’article plus détaillé sur l’action climatique au Collège qui a été publié sur notre site web le mois dernier.

J’ai personnellement eu le plaisir de publier mes propres réflexions sur la crise climatique et le rôle de l’éducateur UWC sur le blogue des éducateurs du réseau UWC International. J’ai parlé notamment de l’obligation qu’ont nos institutions internationales de s’assurer que leurs étudiants sont habilités, et disposent des connaissances, compétences et réseaux voulus pour comprendre et relever les défis mondiaux qui auront un impact sur leur génération et les suivantes – en particulier la crise climatique – afin qu’ils ne soient pas forcés de choisir entre leur avenir personnel (étudier à l’université, avoir des enfants, choisir une profession) et leur avenir collectif. En tant qu’établissement United World College, notre mission consiste à faire de l’éducation une force… pour avoir… un avenir durable.

Félicitations à Antoine Croquelois (45e cohorte/2020, Suisse) et Eden Zandstra (45e cohorte/2020, Canada), tous deux en deuxième année, dont le projet Precious Plastic CAS figure parmi les trois finalistes Young Aurora. L’équipe Precious Plastic, qui s’est inspirée d’un cours sur la science de la mer comportant une activité de nettoyage des plages, a été confrontée au besoin impératif d’avoir des méthodes de recyclage appropriées, et découragée par le manque de mesures prises dans la collectivité pour s’attaquer à cet enjeu. C’est ainsi qu’a été mis sur pied un plan visant à fabriquer sur le campus une petite machine pour recycler le plastique.

À plus long terme, les membres de l’équipe Precious Plastic CAS ont l’intention de maintenir l’« usine miniature » et de vendre les matériaux produits à partir de déchets en plastique pour continuer à financer le projet.

Antoine et Eden ont assisté au Forum Aurora qui se tenait ce mois-ci en Arménie pour présenter leur projet et ont reçu un prix de 2 000 $ pour s’être classés deuxièmes après Smokeless Kitchens d’UWC East Africa.

Comme vous le savez, beaucoup de nos anciens sont également actifs dans des tribunes importantes un peu partout dans le monde. Je suis toujours très heureuse de les – vous – entendre raconter comment le fait de faire sienne la mission UWC change les choses dans les familles, les quartiers, les collectivités et les pays. Je vous encourage à partager vos expériences avec moi et nos équipes des Communications et des Relations avec les anciens : vous continuez à inspirer nos étudiants actuels tout en mettant en évidence l’impact permanent et varié de l’éducation UWC.

Kohtaro Kosugiyama (41e cohorte/2016, Japon), un ancien de Pearson, m’a récemment écrit pour me parler de son expérience comme membre d’un groupe de neuf anciens d’UWC à l’Assemblée générale des Nations Unies, et de sa rencontre avec la présidente Maria Fernanda Espinosa et une vingtaine d’autres ambassadeurs des Nations Unies désireux de les entendre expliquer comment les Nations Unies devraient communiquer avec les jeunes d’aujourd’hui.

Ce fut un grand honneur de représenter Pearson, le mouvement UWC, l’Université de New York et le Japon au siège des Nations Unies lundi dernier.

Grâce à vous et au mouvement UWC International, j’ai été invité avec des anciens UWC diplômés de fraîche date au siège des Nations Unies le 9 septembre par Son Excellence madame María Fernanda Espinosa Garcés, présidente de la 73e Assemblée générale des Nations Unies, avec qui nous nous sommes entretenus – ainsi que les ambassadeurs des États membres des Nations Unies sur le thème des « millénaires et les Nations Unies ».

On m’avait demandé de présenter la perspective des jeunes sur l’action des Nations Unies et son efficacité pour atteindre les objectifs de développement durable. Bien que cela m’obligeait à avoir des connaissances appropriées sur les affaires mondiales actuelles et les Nations Unies, ce que j’avais appris à l’Université de New York (NYU), combiné à mon ancienne implication auprès des Nations Unies grâce à un stage à la Mission permanente du Japon aux Nations Unies et, bien entendu, à mon statut de membre de la communauté Pearson dont je tire une grande fierté, m’a aidé à partager une rétroaction et des suggestions essentielles avec les hauts dirigeants des Nations Unies.

Étant fermement convaincu que la diversité est la force globale pour combattre les défis de la mondialisation actuelle, je suis toujours fier de dire que Pearson est mon foyer.
Que la paix soit avec vous,

Kohtaro Kosugiyama
Université de New York

TEMPS FORTS DE LA PÉRIODE ESTIVALE

Lorsque les 45e et 46e cohortes ont tenu leur résidence le 28 août, nous avons eu du mal à croire qu’il s’était écoulé trois mois depuis que nous avions dit au revoir à nos étudiants et entrepris de préparer la période estivale. Contrairement à l’idée voulant que le campus sombre dans la léthargie après leur départ, une série d’activités estivales ont débuté presque aussitôt, à commencer par la Metchosin International Summer School of the Arts (MISSA) qui a « investi le campus du 22 juin au 5 juillet pour sa 35e session annuelle – plus de 450 participants ont pris part à 44 ateliers organisés sur tout le campus!

Du 3 au 15 juin, Pearson a accueilli une fois de plus le programme Rediscovery Leadership and Outdoor Education Training (formation Rediscovery sur le leadership et l’enseignement en plein air), qui est associé depuis longtemps à Pearson et tient le programme de formation sur notre campus depuis plus de 20 ans.
Fondé par le protecteur de l’environnement, naturaliste, auteur et citoyen global Thom Henley (« Yaahl Hlaagaay Gwii Kaas » – Raven Walks Around the World) en 1978, le programme Rediscovery aide les jeunes de toutes les cultures à découvrir leurs forces intérieures, à célébrer leurs différences culturelles, et à ressentir de nouveau un profond amour et respect pour la Terre.

Cela fait près de 40 ans que le programme Rediscovery s’inspire de la sagesse intemporelle des aînés autochtones. Les jeunes de tous âges et milieux sont amenés à découvrir et à respecter leur monde intérieur, leur culture et le monde naturel qui les entoure. Le programme offert au Collège Pearson donne une formation à des personnes d’âges divers souhaitant apporter leur leadership aux camps Rediscovery et autres pour les jeunes.
Les participants de cette année provenaient de partout en Colombie-Britannique et d’aussi loin que Whitehorse, au Yukon, dans le nord. Deux étudiants de Pearson étaient aussi du nombre.

Une fois encore, le Collège a tenu deux de ses propres programmes pendant l’été : le Séminaire Pearson sur le leadership des jeunes (PSYL) (14 juillet – 5 août) et le programme SPELL (13 – 25 août) auquel ont pris part 16 étudiants qui entament leur première et leur deuxième année, et qui cherchent à se perfectionner en anglais.

Les importants travaux de rénovation et de modernisation de la Maison orientale, qui se sont déroulés tout au long de l’été sous l’œil vigilant de Ty Pile, notre chef des opérations, ont été achevés à temps pour l’arrivée des occupants et conformément au budget, le tout en seulement deux mois et demi.

L’été sur le campus ne serait pas ce qu’il est sans les réunions des anciens. Cette année, nous avons célébré les retrouvailles des 20 et 30 ans en présence de 326 invités, dont des anciens et leur famille. C’est toujours merveilleux d’accueillir d’anciens étudiants et leurs proches sur le campus, et de partager l’incroyable expérience consistant à renouer des amitiés et à en faire des nouvelles. Nous sommes tous reconnaissants pour leur soutien loyal et généreux à leur alma mater.

Les organisateurs des deux réunions ont fait un excellent travail, et l’équipe chargée de la mobilisation des anciens – Benoît Charlebois (9e cohorte/1984, Canada-QC), notre directeur de l’engagement de la communauté et des parties prenantes, et Luisa Vasquez, notre agente chargée de l’engagement de la communauté et des anciens – ont coordonné toute la logistique, ont fait office d’hôtes et se sont occupés de régler les problèmes d’intendance pendant les réunions, en plus de collaboré étroitement avec beaucoup d’autres employés et bénévoles sur le campus qui ont mis à contribution leur temps et leurs talents pour que ces rencontres soient mémorables. Un grand merci aux comités d’anciens bénévoles qui ont organisé ces réunions.

DÉBUT DE LA NOUVELLE ANNÉE SCOLAIRE

Chaque année, des changements subtils de lumière et de température signalent la venue de la saison automnale dans l’hémisphère nord. Pour le Collège Pearson, ils annoncent aussi le début d’une autre année scolaire. L’arrivée, le 28 août, de la nouvelle cohorte (46e) a marqué le début de l’année 2019-2020, avec toute l’excitation (et la confusion inévitable) que cela engendre. Comme toujours, les retrouvailles de la communauté Pearson au complet pour le début d’une nouvelle aventure se sont déroulées dans une ambiance joyeuse.

Les deux premières semaines de septembre ont consisté à rencontrer individuellement chaque étudiant de première année, un des aspects les plus agréables de mon rôle. Ces jeunes continuent de m’épater avec leur vécu et leurs antécédents uniques, leurs motivations personnelles et leurs aspirations pendant leur passage à Pearson et par la suite. Ces entretiens donnent à réfléchir et sont inspirants – et ils rappellent avec force l’importance de ce que nous accomplissons à Pearson. J’aime à dire que notre travail consiste à transformer les vies qui transforment le monde – une expression qui prend tout son sens 45 ans après que Pearson accueillait sa première cohorte d’étudiants très prometteurs et à fort potentiel.

Voici deux profils succincts et intéressants des cohortes de cette année. Ce graphique montre d’où vient notre 46e cohorte. Nous sommes particulièrement ravis d’accueillir cette année des étudiants de l’Afghanistan, du Cambodge, de la Lithuanie et du Liberia, car cela fait bien longtemps que nous n’en avions pas eu de ces pays. Et pour s’amuser un peu, voici à quoi ressemble notre population estudiantine au complet de cette année, en 60 secondes!

Le jeudi 29 août, la communauté du campus – étudiants, professeurs, employés et résidents – a pris part à une touchante cérémonie pour inaugurer la nouvelle année scolaire 2019-2020 (voir la vidéo ici). Le chef Russ Chipps de la Première Nation Scia’new (Beecher Bay) nous a souhaité la bienvenue – avec des paroles spéciales pour les étudiants – sur les terres ancestrales de la Première Nation Beecher Bay, et il a parlé avec éloquence des relations étroites et respectueuses entre nos communautés. Ce rassemblement a aussi été une occasion de présenter Marcia Dawson, consultante, Communautés autochtones, qui guide, avec ses collègues, nos efforts pour développer la vision autochtone du Collège Pearson.

Un de nos principaux objectifs cette année consiste à créer une vision autochtone au Collège. Marcia est une leader autochtone accomplie, qui aide Pearson à développer cette vision aux niveaux individuel et communautaire. Marcia, qui pourra compter sur l’l’aide d’aînés autochtones et de collègues communautaires d’expérience, va travailler directement avec les étudiants autochtones de Pearson, et faciliter la consultation et le dialogue avec toute la communauté Pearson afin de déterminer ce à quoi la réconciliation peut et devrait ressembler sur ce campus et dans cette communauté.

Cette nouvelle orientation part de l’engagement que j’ai pris au début de mon mandat comme présidente et rectrice du Collège, engagement qui consiste à faire en sorte que tous les membres de notre communauté comprennent la vérité, l’histoire et les réalités contemporaines des peuples autochtones et donnent également suite à mon vœu que Pearson participe à la réconciliation.

Le campus au complet soutient tous les efforts individuels et collectifs que notre communauté déploie pour lutter contre les changements climatiques, mais l’expression Un climat de changement revêt un autre sens cette année. En tant que présidente du Conseil, l’honorable Anne McLellan a écrit dans l’allocution de bienvenue qu’elle a adressée à la communauté pour la nouvelle année scolaire que « notre mission essentielle [est] l’éducation et les programmes connexes. Au printemps dernier, un groupe transversal de la communauté Pearson s’est réuni en qualité de groupe de travail pour amorcer un processus de six mois visant à développer et à confirmer notre vision et notre stratégie éducatives ».

 

À Pearson, nous sommes en train de repenser le programme afin qu’il reflète « une éducation globale de nouvelle génération pour une nouvelle génération de citoyens mondiaux ». En plus de repenser l’apprentissage, nous sommes en train d’investir dans l’expérience de vie grâce à un soutien amélioré de l’accompagnement et de la santé mentale des étudiants ainsi qu’un engagement et une présence accrus des adultes sur le campus. Ce processus soutenu par Innoweave vise à procurer une « clarté stratégique » qui définit l’impact que nous cherchons à avoir dans le monde et la façon dont nous y arrivons. Le processus cadre merveilleusement avec notre décision stratégique d’embaucher Marija Dang, coordonnatrice en éducation expérientielle, qui va nous aider à bâtir le modèle éducatif qui continue à mettre au défi la personne entière – l’approche « avec la tête, le cœur et les mains » de l’éducation expérientielle.

Le processus Innoweave est unique à Pearson, mais nous avons à l’échelle du réseau UWC des conversations sur la façon dont un « diplôme UWC » pourrait être jumelé au baccalauréat international et complèterait le programme actuellement en place dans tous les établissements UWC. Cette démarche importante et innovatrice consiste à examiner le modèle éducatif UWC pour voir comment il pourrait couvrir l’ensemble de nos offres éducatives (y compris l’apprentissage académique et expérientiel, de même que la vie quotidienne et en résidence, et le leadership) sous le concept d’un « diplôme UWC » (ou d’un portefeuille ou programme UWC) qui renforce notre mission. Ces conversations sont importantes pour notre avenir en tant qu’institution éducative innovatrice et progressiste. Je vous tiendrai au courant à mesure que nous poursuivrons notre « plongée » dans ce domaine!

ARRIVEES ET DEPARTS SUR LE CAMPUS

À l’occasion de la nouvelle année scolaire, la communauté Pearson a accueilli plusieurs nouveaux venus qui se sont tous installés dans leurs nouveaux rôles, et qui contribuent à rendre la vie scolaire et communautaire toujours plus stimulante et pertinente. Je vous invite à lire ce récent billet pour en savoir davantage.

ACTIVITES ET EVENEMENTS SPECIAUX

Comme beaucoup d’entre vous le savent, la dernière élection fédérale s’est soldée par la réélection du gouvernement du très honorable Justin Trudeau le 21 octobre. Pendant la campagne, Pearson a été l’hôte le 16 septembre d’un forum-débat communautaire des candidats de la circonscription (district électoral) Esquimalt—Saanich—Sooke. J’ai eu l’honneur de modérer cette soirée passionnante qui a attiré de nombreux électeurs de la région et a fourni à nos étudiants une excellente occasion d’entendre directement de la bouche des candidats leurs points de vue sur les principaux enjeux.

Avant le forum, nous avons tenu pour nos étudiants une séance d’information menée par Raphael Brass, un expert en affaires gouvernementales, sur les systèmes parlementaire et électoral du Canada et les principaux enjeux soulevés pendant la campagne.

Shefa Siegel, professeure de politique mondiale, a préparé une liste impressionnante d’invités pour notre série de conférences sur les affaires mondiales de cet automne.

Sarah Morales, professeure de droit autochtone qui était l’invitée de la première conférence le 26 septembre, a parlé du sens de l’endroit dans la culture Salish de la côte et des ramifications entre les traditions juridiques autochtones et le droit  canadien.   Le 7 novembre, Charlene George, membre kQwat’st’not de la Première Nation T’Sou-Ke, va discuter de la justice climatique avec le soutien d’Hannah Askew, directrice général du Sierra Club BC. À la fin de la session, nous aurons droit à des histoires autochtones traditionnelles racontées par Lindsay Borrows, auteure (Otter’s Journey through Indigenous Language and Law) et boursière, qui sera accompagnée par son père John Borrows. Ça promet d’être festif, intéressant et amusant!

La semaine CAS s’est déroulée du dimanche 20 au samedi 26 octobre. Le programme Créativité, Action, Service est un aspect essentiel de l’expérience UWC, qui cultive les habiletés pour le leadership et développe chez chacun un engagement à vie à l’égard du service communautaire. Surveillez nos réseaux sociaux pour vous tenir au courant des activités CAS de cet automne.

C’est l’époque de l’année où nous recevons beaucoup de visites d’universités – la preuve que nos diplômés sont très convoités! Je remercie tout particulièrement Becky Halvorson (11e cohorte/1986, Canada), ancienne du Collège Pearson, professeure d’anglais et conseillère d’universités, pour ses efforts incessants. Vérifiez notre calendrier en ligne pour savoir quelles institutions sont venues et celles qui doivent encore passer.

Alors que les emplois du temps des étudiants se remplissent avec des activités académiques, sportives, communautaires et autres, j’aimerais exprimer ma gratitude et mon admiration pour les organisateurs des multiples événements tenus par nos jeunes, notamment les rassemblements du Village mensuels, qui enrichissent l’expérience Pearson pour leurs pairs et la communauté.

Avec tout ce qui est prévu au cours des deux prochains moins, le temps va filer et ce sera bientôt le moment de préparer les départs du 20 décembre pour la relâche des Fêtes! Je vous invite à garder le contact en suivant les  bulletins mensuels et les réseaux sociaux de Pearson.

Je vous rappelle aussi que si vous connaissez un jeune qui ferait « un candidat idéal » pour l’expérience UWC unique en son genre, et en bénéficierait à coup sûr, la période pour soumettre les candidatures générales pour les Canadiens désirant être acceptés dans un établissement UWC en août 2020 (et en janvier 2021 dans le cas du collège UWC Waterford Kamhlaba) a débuté le 15 août 2019 et la date limite pour soumettre un dossier de candidature complet est le 15 novembre 2019. Pour plus de renseignements, consultez la page UWC Faire une demande et parlez-en autour de vous!

Le jeudi 10 octobre 2019, j’ai fait une annonce à la communauté Pearson. Si vous n’avez pas déjà lu ce message spécial, je vous invite à vous référer à l’allocution que j’ai prononcée lors du rassemblement du Village. Je suis infiniment reconnaissante à Anne McLellan, présidente du Conseil, et aux autres administrateurs pour la compréhension et le soutien inconditionnels qu’ils ont manifesté lors de l’annonce d’Anne McLellan, présidente du conseil d’administration.

Cordiales salutations,

Désirée McGraw
Présidente et rectrice du Collège
Collège Pearson UWC