Reading Time: 16 minutes

Le passage du printemps à l’été, que j’observe depuis ma fenêtre, comporte des similitudes frappantes avec l’épanouissement de nos étudiants au cours des derniers mois.

Les petites pousses vertes, porteuses de promesses, qui apparaissent dehors ne tarderont pas se transformer en arbrisseaux souples qui deviendront avec le temps des arbres majestueux projetant leur ombrage au sol. Nos étudiants qui arrivent sur le campus tels des bourgeons prometteurs ne tardent pas non plus à s’étoffer grâce aux bons soins des professeurs, des employés et de toute la communauté, qui élargissent leurs horizons, développent leurs compétences, et leur font découvrir le monde qui les entoure et s’étend bien au-delà. Nos anciens sont la preuve que les étudiants Pearson deviennent des êtres exceptionnels, accomplis et dévoués dont l’influence – enracinée dans les valeurs et la mission du Collège et du mouvement UWC – est planétaire.

Au début de l’année, j’écrivais à notre communauté que « fidèle à la tradition Pearson, cette session promet d’être bien remplie avec des cours, des activités et des événements de petite et grande envergure. Au cours des cinq mois qui ont suivi, nous avons eu une fois encore l’occasion de mettre en commun notre temps, nos talents et notre énergie alors que nous aspirons à atteindre nos objectifs respectifs et collectifs. »

Cette prédiction s’est avérée ô combien juste. Je me bornerai à vous rappeler ici quelques faits saillants, en mettant l’accent sur les activités de nos étudiants, et je vous invite à aller sur les comptes de réseaux sociaux du Collège Pearson UWC pour avoir des nouvelles fraîches.

En faisant le bilan des mois écoulés, je suis convaincue que l’année aura été une réussite sans précédent. Sauf que je le dis tous les ans!

Je salue la résilience – et la créativité – dont ont fait preuve tous les résidents pendant cet hiver exceptionnellement rigoureux. La neige, le verglas et les pannes de courant ont parfois entraîné l’annulation des cours et des activités. Mais ces moments de froid et de misère ont donné lieu à des aventures dont le souvenir fera chaud au cœur. Comme toujours, nous félicitons Ty Pile, chef des opérations, ainsi que Jeff Spears et Jake Nixon, nos dévoués techniciens en entretien, et leur exprimons toute notre gratitude pour avoir relevé aussi vaillamment chacun de ces défis.

J’ai été particulièrement impressionnée par l’intérêt des étudiants – et leur participation active – pour les questions qui touchent au quotidien et à l’évolution de nos politiques et programmes d’études. Je crois que les adultes comme les jeunes ont appris, grâce au dialogue sain qui s’est ensuivi, à respecter et à apprécier les perspectives de chacun.

Habiliation des femmes

Le 8 mars, qui était la Journée internationale des femmes, j’ai lancé un programme d’une année (mars 2019 – mars 2020) ayant pour thème l’Habilitation des femmes. Je tiens à remercier Julia Norman, agente, Engagement communautaire et ancienne de Pearson, qui a été le maître d’œuvre de cette initiative et a élaboré un plan pour que le thème « guide les offres parallèles au programme, oriente nos relations et notre engagement à l’extérieur, et influence notre principal programme éducatif grâce à des conférenciers sur les affaires mondiales, des journées thématiques et des semaines dédiées aux projets ».

Treize étudiants ont participé à un projet d’une semaine ayant pour thème l’habilitation des femmes. Leur contribution, en plus de celle des 23 étudiants qui ont pris part à la semaine Capstone, aide à façonner le thème de l’année ainsi que la participation du Collège à la conférence internationale de Women Deliver (je parle plus en détail, plus loin dans mon message, de cette importante conférence organisée début juin à Vancouver).

Sensibilisation locale et mondiale

Il était question dans mon dernier message, et Pearson eNews en parle souvent, des nombreux efforts que nous déployons pour continuer à tisser des liens significatifs et productifs avec nos voisins, la Première Nation Scia’new (Beecher Bay) mais aussi les organismes, les influenceurs de l’industrie et les gouvernements du District régional de la capitale Victoria. Je mentionne quelques-unes de ces activités de sensibilisation un peu plus loin, notamment celles qui ont amené notre communauté à accueillir des représentants internationaux du mouvement UWC, et les initiatives visant à présenter les étudiants et les « anciens de fraîche date » lors des événements de fin d’année.

Les changements climatiques sont un des enjeux qui me tiennent à cœur et que j’invite notre communauté à relever activement. Lors de notre journée thématique dédiée aux changements climatiques, j’ai été ravie de voir autant d’étudiants, de professeurs, de résidents et d’employés fourmiller d’activité et échanger des idées à l’heure du midi en réponse à notre invitation à faire de Pearson « le campus le plus vert d’ici 2024 » (l’année de notre 50e anniversaire) et à remplir le volet « avenir durable » de la mission UWC. Quelque 250 participants ont fourni en tout près de 1 000 heures d’idées géniales!

Je suis convaincue que les recommandations et les propositions – petites et grandes, individuelles et institutionnelles – vont déboucher sur un plan d’action global et qu’ensemble, nous ferons une différence. Compte tenu des changements climatiques, l’action est seule porteuse d’espoir et cela commence par un fort sentiment individuel de responsabilité et d’agentivité (le sentiment de pouvoir et de devoir faire une différence). Comment pouvons-nous sauver la planète si nous n’arrivons même pas à prendre soin de l’endroit où nous vivons, étudions et travaillons chaque jour? Voyez comment le Collège réduit son impact environnemental en évaluant et en réduisant méticuleusement le gaspillage alimentaire chaque fois que possible.  

One World 2019

One-World_habits_800x400

Un autre spectacle extraordinaire! C’est la quatrième fois que j’assiste à One World, et tous les ans je suis émerveillée par le talent et la diversité des étudiants qui nous plongent dans un monde magique de danse, de musique et de paroles. Entièrement réalisé par les étudiants, One World illustre parfaitement ce qu’est le Collège Pearson UWC : « l’école du Canada pour le monde ». Je suis convaincue que c’est l’expression artistique de nos valeurs.

Le Collège a accueilli pour la première fois des joueurs de tambour de la Première Nation Scia’new, qui ont ouvert chaque spectacle en souhaitant chaleureusement la bienvenue à l’assistance et en formulant une reconnaissance territoriale autochtone. Il y a eu 21 autres représentations mêlant danse, musique et verbe. One World est une tradition printanière à Victoria et une façon pour nos étudiants de redonner à la communauté en partageant leur culture et leurs passions profondes. Chaque étudiant a un rôle à jouer, que ce soit sur scène, en coulisse, ou en concevant, en coordonnant et en animant l’exposition One World. Les étudiants sont les premiers à reconnaître le soutien essentiel des employés et professeurs, à commencer par Libby Mason, la directrice de la production, qui prend sa retraite cette année après avoir consacré des années aux étudiants du Collège. La contribution de Libby au succès de One World est tout simplement incommensurable.

Semaine dédiée aux projets en 2019

project-week-trail-maintenance_credit-John-Beebe

Outre les activités hebdomadaires et le service résidentiel élargi, le programme CAS – Créativité, Action, Service comprend au moins trois semaines consacrées à des projets et étalées sur deux ans.
Comme d’habitude, nos étudiants ont planifié et accompli de multiples initiatives communautaires et créatives permettant d’élargir leurs horizons pendant la Semaine dédiée aux projets en 2019 et cette année, grâce à la générosité de Jean Drouin, ancien administrateur et ancien de Pearson (15e cohorte), 10 étudiants de Pearson originaires du Canada (Territoires du Nord-Ouest, Alberta, Terre-Neuve et Nouveau-Brunswick), des Bermudes, du Japon, du Paraguay, du Venezuela, de la Syrie et de la Bulgarie ont assisté au Forum pour jeunes Canadiens à Ottawa.

Ma collègue Valérie Colas et moi étions très fières de les accompagner! Comme l’a fait remarquer Valérie, « nos étudiants ont fait tout un effet! ». Daniel Ramirez (44e cohorte/2019), qui vient du Venezuela et dont l’anglais est sa troisième langue, a été élu par l’ensemble des participants au Forum comme premier ministre pour la simulation de la Conférence des premiers ministres. Anonda Canadien (45e cohorte /2020, Territoires du Nord-Ouest) a été élue chef du caucus autochtone; et Hailey Touchburn (44e cohorte /2019, Nouveau-Brunswick) a dirigé le caucus atlantique.

Outre le programme complet du Forum, les étudiants ont rencontré l’honorable Cecily Y. Strickland, juge à la Cour fédérale, ainsi que d’autres magistrats et Éloge Butera, un ancien Sauvé et survivant du génocide perpétré contre les Tutsis au Rwanda, qui a parlé de son expérience de travail dans le domaine des droits de la personne et plus récemment comme conseiller politique principal auprès de l’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile au Canada.

Sommet Jeunesse du Canada

Le premier ministre Justin Trudeau a accueilli 300 jeunes leaders canadiens au Sommet, qui a lancé la première politique sur la jeunesse du Canada et incité les jeunes à servir leurs collectivités. Joyce Truong (45e cohorte, Ontario) a assisté comme déléguée de Pearson. Voici ce qu’elle a indiqué dans sa déclaration d’intérêts :

Le Canada demeure un des rares pays du monde à ne pas avoir de politique nationale sur la jeunesse. Étant donné cela, je tiens à m’exprimer, pour avoir analysé l’efficacité de nos systèmes, fait l’effort de mettre sur pied de nouvelles initiatives axées sur le changement à l’intention des jeunes et m’être impliquée dans des processus de résolution de problèmes qui sont nécessaires pour préparer un avenir meilleur. Grâce à la contribution et à l’expérience dont moi et d’autres pouvons faire état, je suis convaincue que nous serons capables de façonner une politique nationale sur la jeunesse du Canada, qui aidera les personnes à faire face à l’incertitude du monde d’aujourd’hui.

Pearson avait aussi à la conférence un kiosque tenu par Morwarid Najafizada, une ancienne de Pearson (40e cohorte, Afghanistan), qui étudie à présent à l’Université d’Ottawa.

Réunion bisannuelle UWC

UWC-meetings-on-campus

Les Collèges UWC sont à tour de rôle les hôtes des réunions bisannuelles des recteurs et présidents des collèges et écoles UWC, ainsi que du conseil international et des représentants des comités nationaux. En mars, c’était au tour de Pearson d’avoir l’honneur de recevoir plus de 70 leaders de l’éducation du monde entier pour une semaine stimulante et productive.

Le programme social a été marqué notamment par la réception offerte par Son Excellence Janet Austin, lieutenante-gouverneure de la Colombie-Britannique, à la Maison du gouvernement. Son Excellence Julie Payette, gouverneure générale du Canada, ancienne du Collège UWC de l’Atlantique au Pays de Galles, ancienne administratrice de Pearson et mécène honoraire du Collège, faisait partie des invités de marque. Pendant la réception, les étudiants de Pearson ont donné une mini-représentation One World qui a été chaudement applaudie. Pour en savoir plus sur la réception et son importance, lisez .

Les étudiants et les membres de la communauté Pearson ont eu un certain nombre d’occasions d’accueillir sur le campus les participants à la réunion UWC d’une manière informelle puis lors d’une réception qui a été suivi d’une autre mini-représentation One World. À la fin de la réunion, il a été annoncé que le mouvement UWC passerait à 18 établissements avec l’ouverture, unanimement approuvée, de l’école internationale Moshi en Tanzanie comme nouveau membre du mouvement UWC. Nous souhaitons la plus cordiale bienvenue au deuxième établissement UWC sur le continent africain!

Réunion des administrateurs de Pearson sur le campus

C’est toujours un réel plaisir de recevoir nos administrateurs sur le campus (12 et 13 avril), car cela leur donne l’occasion de constater de visu les talents et la diversité de nos étudiants, professeurs et employés. Plusieurs membres du Conseil ont pris part à un atelier réunissant toute la communauté et portant sur la vision éducative du Collège. Les résultats de la démarche – il en sera question dans Pearson eNews – seront soumis au Conseil en novembre 2019. Les étudiants et la communauté Pearson ont aussi eu des échanges informels avec les administrateurs dans la salle à manger et ont profité d’une discussion dans la salle communautaire visant à présenter les membres du conseil d’administration de Pearson.

Lors du dîner que j’ai offert après la réunion du Conseil, la présidente Anne McLellan et d’autres invités ont rendu hommage à trois de nos nouveaux et exceptionnels mécènes de la région de Victoria, qui sont d’anciens administrateurs : Tony Macoun, Chuck Burkett et Michael Dingle.

Redonner à la collectivité

vital-youth-with-funded-partners

Une des valeurs fondamentales du mouvement UWC réside dans son engagement à travailler à tous les niveaux – individuel, local, régional, national et international – pour faire ce que nous pouvons pour rendre le monde meilleur. La ville de Victoria et ses environs forment le cœur géographique de la communauté Pearson. Carly Milloy, notre directrice de la promotion, a fait un travail extraordinaire pour cultiver des relations solides avec des groupes comme la Fondation Victoria, un commanditaire de One World et généreux donateur de la campagne Victoria qui est en cours et qui culminera avec la rénovation de la résidence Victoria en été 2020.

Mi-avril, un groupe d’étudiants de Pearson a assisté à un atelier sur le bénévolat chez les jeunes organisé par la Fondation Victoria, lors duquel des jeunes leaders de la communauté locale ont été invités à réfléchir aux avantages du bénévolat et à relever les nombreux défis et obstacles auxquels se heurte cette activité gratifiante. Deux de nos étudiants, qui participent aussi à  Vital Youth, ont aidé à planifier et à organiser l’événement.

Santé financière du Collège

Lors du bilan du campus organisé le 3 mai, j’ai fait le point sur la santé financière du Collège. En tant qu’organisme sans but lucratif ayant pour vocation de pratiquer une diversité délibérée, nous comprenons l’importance de recueillir des fonds pour offrir des bourses aux étudiants, de proposer un programme d’études innovateur et de moderniser nos infrastructures, en plus de mener à l’avenir des entreprises ambitieuses comme la création d’un centre mondial pour la paix et la réconciliation.

La campagne visant à renouveler et repenser le Collège Pearson pour les 50 prochaines années de services, bourses et leadership – dont il est question dans notre rapport annuel 2017-2018 – s’inscrit dans notre plan pour assurer notre viabilité et notre impact à long terme. Elle est basée sur une approche visionnaire de la croissance qui englobe des investissements stratégiques dans la modernisation des infrastructures du campus et un programme éducatif innovateur qui étend la portée de Pearson pour recruter, éduquer, mobiliser et habiliter des acteurs du changement et des leaders mondiaux de tous âges.

J’ai le plaisir d’affirmer que les chiffres actuels confirment les tendances relevées dans le dernier rapport annuel. La réduction délibérée de la ponction annuelle dans le fonds de dotation initial du Collège est un bon signe d’intendance fiscale prudente. Nous constatons aussi des tendances encourageantes dans la collecte de fonds, alors que nous investissons d’une manière stratégique dans des ressources et des mesures pour soutenir ces initiatives. Tous nos donateurs tiennent, bien entendu, une place importante dans notre cœur et nous les remercions pour leur générosité et leur engagement indéfectibles envers Pearson.

Nous nous efforçons aussi d’augmenter la visibilité et la disponibilité des installations que nous louons aux familles, à la communauté, aux organismes sans but lucratif, au gouvernement et aux groupes d’affaires pour les événements qu’ils tiennent sur notre magnifique campus. Les tendances sont positives et nous ne ménageons aucun effort pour accroître cette source de revenus qui finance les bourses, l’innovation des programmes et le renouvellement des infrastructures. Ty Pile et Deanna Cuthbert, coordonnatrice en chef de la gestion des opérations et des installations, font un excellent travail pour ce qui est de superviser la modernisation et l’entretien des installations dans l’intérêt de notre mandat fondamental et pour augmenter les revenus de location sans compromettre notre mission éducative.

Événements à venir

Alors que l’année scolaire est dans son dernier droit, le « joli mois de mai » est toujours une période d’étude et de stress intenses, car les étudiants se concentrent sur les épreuves du baccalauréat international (BI), terminent la rédaction de leur mémoire en version longue ou sur la théorie du savoir, finalisent leur projet axé sur et plus encore. Cela a culminé le 24 mai avec la dernière épreuve du BI pour la 44e cohorte et la fin des classes pour la 45e cohorte. Ce jour-là, les étudiants qui achevaient leur deuxième année ont découvert dans l’après-midi en quoi consistait le statut de « nouveaux anciens », ont sacrifié à la tradition Pearson en se jetant dans la baie et se sont rassemblés sur la pelouse communautaire pour un dernier rassemblement du Village rempli d’émotion. Ce fut le prélude à un week-end bien occupé, notamment avec le défi Race Rocks – une longue épreuve de natation dans l’océan visant à donner de la visibilité au Collège qui a eu lieu le 25 mai – et a été suivi le lendemain du nettoyage traditionnel du campus. Les étudiants sont partis le 27 mai pour la semaine Capstone (45e cohorte) et des activités de fin d’année (44e cohorte).

Semaine Capstone et programme pour les nouveaux anciens

Après l’essai de l’an dernier, la semaine Capstone et les activités de fin d’année qui y sont associées pour les étudiants de première année ont été repensées et vont désormais ressembler davantage à une semaine dédiée aux projets – une occasion d’apprentissage qui a fait ses preuves. Les étudiants de la 45e cohorte vont notamment participer à la conférence de Women Deliver, faire de la randonnée pédestre sur le sentier Juan de Fuca, apprendre davantage comment faire des changements qui ont un impact et font progresser les choses dans le monde avec Organize BC et le Musée royal de la Colombie-Britannique,  et passer une semaine à Vancouver dans le cadre d’une initiative unique consistant à communiquer et à apprendre exclusivement en français. Un certain nombre d’étudiants de la 44e cohorte (les diplômés de cette année) participent à un programme pour les nouveaux anciens – une semaine d’activités axées sur l’apprentissage et le réseautage visant à leur permettre de faire le bilan des deux années écoulées et d’acquérir des compétences pratiques alors qu’ils sont sur le point de tourner la page Pearson pour aller vers d’autres aventures.

Conférence de Women Deliver

J’ai le plaisir de mener une délégation composée de 23 étudiants de diverses identités de genre faisant partie des deux années ainsi que de trois employés à la conférence 2019 de Women Deliver qui se tient à Vancouver du 3 au 6 juin. Nous allons présenter la diversité de nos jeunes et la contribution du mouvement UWC à l’éducation et à l’habilitation des femmes, et rencontrer des anciens et autres contributeurs de Pearson. Cela cadre avec le thème de l’habilitation des femmes que nous avons adopté cette année et c’est une occasion unique pour nos étudiants de participer à une conférence mondiale de haut niveau. Nous sommes en train de planifier un événement parallèle à la conférence en collaboration avec le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et la malaria, dont Peter Sands, un de nos anciens (5e cohorte/1980, Royaume-Uni) est le directeur général.

Activités estivales


Congrès des fondations communautaires du Canada

J’ai l’honneur d’être la maîtresse de cérémonie de ce congrès qui se tient à Victoria du 6 au 8 juin et qui va examiner la façon dont nous pouvons agir collectivement et d’une manière tangible (#AllIn) au profit de nos collectivités et d’un avenir plus équitable et durable. Ce thème est particulièrement pertinent pour la valeur de l’engagement UWC envers les collectivités que nous desservons.

Rediscovery

Nous sommes ravis d’accueillir à nouveau Rediscovery sur notre campus. C’est en effet à Pearson que se tiendra du 3 au 15 juin le programme de formation Rediscovery Leadership & Outdoor Education Training 2019 (leadership en redécouverte et éducation en plein air). Il tire parti des enseignements des Autochtones et de la sagesse des aînés, en cultivant une approche basée sur l’amour et le respect mutuel et de la Terre, pour amener les jeunes de tous âges à découvrir leur monde intérieur, le monde entre les cultures et le monde naturel. Le programme, qui entretient une relation de longue date avec Pearson, est offert sur notre campus depuis plus de 20 ans.

MISSA

22 juin – 5 juillet
Depuis 1984, la Metchosin International Summer School of the Arts (MISSA) réunit chaque été des adultes créatifs, parmi lesquels des artistes émergents et établis, sur notre magnifique campus tout en créant et explorant une immersion artistique dans un écrin voisin de la baie Pedder. MISSA célèbre cette année sa 35e année de résidence à Pearson avec un programme bien rempli (https://missa.ca/calendar/)  –  plus de 40 ateliers offerts à pas moins de 400 étudiants en arts locaux, nationaux et internationaux. Nous adorons MISSA et l’ambiance merveilleuse que ses artistes créent!

Séminaire Pearson sur le leadership des jeunes – PSYL 2019

14 juillet – 3 août
Chaque été, nous mettons sur pied une communauté internationale de jeunes déterminés à découvrir qui ils sont et les changements incroyables qu’ils peuvent apporter.
PSYL est un programme d’apprentissage intensif, interactif et expérientiel qui permet aux jeunes de 15 à 18 ans d’acquérir des compétences et une expérience de première main dont ils ont besoin pour s’attaquer aux enjeux environnementaux, économiques et sociaux urgents, et pour appliquer leurs compétences en leadership à des enjeux locaux et mondiaux qui se répercutent sur leur vie. Le processus de mise en candidature est ouvert.

L’été sera l’occasion de mener un autre ambitieux projet de rénovation. C’est au tour de la Maison de l’Est, une résidence étudiante, d’être rénovée de fond en comble. Cette troisième réfection majeure d’une résidence du campus en trois ans va consister avant tout à améliorer la sécurité et la sûreté du lieu de vie des étudiants et se déroulera pendant un calendrier de construction estival comprimé entre la fin mai et la fin août. À en juger par les miracles que l’équipe de Ty Pile a accomplis l’an dernier, nous ne doutons pas que les échéances seront respectées à temps pour la rentrée du 26 août.

Anciens

Nous sommes toujours fiers de nos anciens et aimerions célébrer tous leurs accomplissements. Nous essayons de rester au fait des nouvelles et je vous enjoins à les suivre dans Alumni Impact. Nous sommes particulièrement ravis par le retour sur l’île de Vancouver de la Dre Deborah Saucier  (10e cohorte/Canada-SK), qui sera la prochaine présidente et vice-chancelière de l’Université de l’île de Vancouver pour un mandat de cinq ans débutant en juillet 2019. La Dre Saucier est une neuroscientifique accomplie, une éducatrice dévouée et une administratrice d’université profondément engagée dans l’éducation STEM et autochtone https://news.viu.ca/deborah-saucier-appointed-next-president-vancouver-island-university. Nous sommes impatients de lui souhaiter bon retour à Pearson!

Félicitations également à l’ancienne Marta Morgan (PCUWC, 6e cohorte/1981, Canada-C-B) qui vient d’être nommée sous-ministre des Affaires mondiales. Elle s’est jointe à l’honorable Chrystia Freeland, une ancienne UWC (UWC AD 1986) le 6 mai 2019, au ministère des Affaires mondiales du Canada!

Réunions estivales

En août, nous allons accueillir à nouveau des anciens du monde entier pour leurs retrouvailles des 20 et 30 ans! Arriveront d’abord en août les 23e, 24e, 25e  et 26e cohortes pour leurs retrouvailles des 20 ans (4-8 ans). Du 11 au 15 août, ce sera ensuite le tour des 14e, 15e, 16e et 17e cohortes pour leurs retrouvailles des 30 ans. La planification est bien avancée, grâce à notre équipe des relations avec les anciens et aux anciens impliqués qui aident à planifier et à organiser la programmation et la logistique, en incitant les étudiants à faire des plans de voyage et à les exciter à l’idée de se retrouver. En plus du comité organisateur, les anciens participent au comité des fonds de voyage – une initiative qui permet de financer les coûts associés à la participation à une réunion pour les anciens qui ne seraient autrement incapables d’assister.

Nouvelles têtes et départs

Benoît Charlebois, directeur, Engagement des anciens, hôte de la maison des anciens et de la communauté, résident et promoteur infatigable de tout ce qui concerne Pearson et le mouvement UWC, va quitter le campus cet été avec sa femme et charmante co-hôte Anamaria Gomez Upegui. Ils s’installent à Gatineau, au Québec, mais vous pouvez être assurés que Benoît va continuer à collaborer avec Pearson comme directeur de l’engagement depuis sa nouvelle maison. Vous en saurez davantage dans un prochain Pearson eNews.

Tel qu’indiqué plus tôt, Libby Mason prend sa retraite comme professeure après 18 années passées à Pearson et elle quitte à la fin de cette session. C’est dur d’imaginer One World sans elle, à plus forte raison Libby « à la retraite ». Mais elle part avec nos plus chaleureux vœux de réussite et de bonheur pour ses initiatives futures. Elle va beaucoup nous manquer.

Marija Uzunova Dang se joint à nous cet été comme coordonnatrice de l’éducation expérientielle. Originaire de Macédoine, Marija a vécu un peu partout dans le monde tout en faisant un baccalauréat ès arts en anthropologie à l’Université américaine de Bulgarie et une maîtrise en sciences, technologie et société à l’Université de Maastricht (dont une année au Collège Bard à Berlin). Depuis 2013, elle vivait en Inde où elle encadrait et dirigeait des expéditions en plein air, et elle s’est impliquée comme famille d’accueil, dans l’enseignement et la création d’un diplôme basé sur des projets au Collège UWC de Mahindra.

Navo Chakraborty va soutenir nos programmes estivaux. Ancien de Pearson (42e cohorte), Navo prépare une double majeure, soit un baccalauréat spécialisé en arts, sciences, physique et philosophie de l’Université McGill à Montréal.

Enfin, Julia Norman a quitté les Relations avec les anciens et l’engagement communautaire pour un nouveau rôle au ministère de l’Éducation supérieure du gouvernement provincial de la Colombie-Britannique. Nous lui souhaitons le meilleur des succès dans ses fonctions d’analyste politique au sein de cet important ministère.

Luisa Vasquez a rejoint l’équipe de l’engagement auprès des anciens et succède à Julia comme agente, Engagement des anciens et de la communauté.

Surveillez les prochaines mises à jour et éditions de Pearson eNews pour découvrir les nouveaux visages de notre établissement.

Alors que les mois qui viennent seront l’occasion de prendre du repos et de se détendre en famille et avec les amis, je vous souhaite à tous et toutes un excellent été en santé!