Reading Time: 11 minutes

Salutations et, pour nos lecteurs qui vivent dans l’hémisphère nord, bon été! J’ai le plaisir de vous donner des nouvelles de notre campus et de notre communauté.

J’aimerais tout d’abord annoncer la nomination de Heather Gross au poste de rectrice adjointe du Collège Pearson UWC, rôle auquel s’ajoutera celui de vice-présidente, Éducation et programmes, qu’elle a rempli avec brio au cours de l’année écoulée.

Heather sera, en mon absence, rectrice intérimaire et tutrice juridique de tous les étudiants du campus. Cette nomination lui donnera plus stature quand elle sera appelée à représenter le Collège Pearson UWC à l’extérieur. Son rôle, qui consiste à promouvoir notre modèle éducatif et nos cours auprès du Conseil, va prendre de l’importance, tout comme son implication auprès du corps professoral et des autres partenaires, alors que nous consolidons et articulons notre programme afin d’assurer qu’il soit vraiment innovateur, transformateur, distinctif et en adéquation avec notre mission consistant à forger un avenir pacifique et durable. Heather est une ancienne dévouée et profondément attachée aux valeurs UWC. Je lui suis infiniment reconnaissante de son engagement indéfectible envers le Collège – et tout ce qu’elle a fait en son nom – et je me réjouis de poursuivre notre collaboration.

Je suis fière de tout ce que nous avons accompli au cours de la dernière année scolaire et plus particulièrement de la façon dynamique dont le Collège Pearson joue son rôle d’école du Canada pour le monde.

En plus de souligner le 60e anniversaire du Prix Nobel de la paix de Lester B. Pearson en organisant des événements à Ottawa, Toronto, Vancouver et sur le campus, le Collège Pearson a été fidèle à la tradition de multiculturalisme qui fait la fierté du Canada en ayant l’honneur d’être l’hôte de la réunion des représentants personnels des premiers ministres et présidents du G7.

Comme je l’ai indiqué dans l’allocution que j’ai prononcée lors du dernier rassemblement du Village de l’année, « nous avons été témoins et avons débattu ensemble des conséquences du déclin du multilatéralisme en raison de la lutte que se livrent les nations pour obtenir un avantage géopolitique.

« Nous avons pris une conscience aiguë des horreurs de la guerre qui continue à faire rage en Syrie, au Yémen et au Congo, et des conflits moins connus; des actes terroristes perpétrés en Afghanistan, au Pakistan, en Indonésie, en Égypte, au Nigeria et dans des villes européennes; des crises permanentes et nouvelles dont pâtissent les réfugiés et autres personnes déplacées; de l’avènement des gouvernements populistes et des attaques que la presse libre subit dans la foulée; des failles des systèmes de justice et de sécurité sociale en ce qui concerne les Autochtones; de la remise en question des ententes et des institutions internationales,  de l’éclatement des organisations internationales importantes; et de la prolifération croissante des armes nucléaires et de la position précaire dans laquelle se retrouve l’ensemble de la planète. »

L’année a été particulièrement éprouvante, et ce qui se passe dans le monde peut créer des tensions dans les rapports entre les gens de différentes nationalités, religions et croyances. Je ne dirais jamais assez à quel point je suis fière de la maturité dont nous étudiants ont fait preuve en ayant des conversations ardues dans ces moments difficiles, en ne perdant jamais de vue le fait que les êtres humains ne représentent pas les actes ou les politiques d’un gouvernement en particulier. Grâce aux conseils judicieux des employés, des résidents et des professeurs, tous ont redoublé d’efforts pour qu’il soit précisément possible de continuer à avoir en toute sécurité ce genre de conversations à Pearson, et je peux vous assurer que nous allons continuer à agir de la sorte.

Dans ce contexte, j’aimerais féliciter tout particulièrement les étudiants qui ont participé avec enthousiasme aux activités et à la discussion des Affaires mondiales, et remercier le professeur d’économie Samuel Perez pour ses efforts inlassables comme coordonnateur des Affaires internationales et son travail auprès de l’équipe TEDx de Pearson. Il va passer une année bien méritée à se perfectionner sur le plan professionnel au Guatemala, son pays d’origine, avec sa femme Berenice et leurs enfants Diego et Sarahi, et il va nous manquer. Nous lui souhaitons de profiter de chaque instant, et de revenir à Pearson avec un enthousiasme et des points de vue renouvelés!

Je remercie également Nazım Açar qui a pris le relais de Samuel, et a si bien continué  à inspirer et à gérer les Affaires mondiales.

Geoffrey Tindyebwa poursuit son œuvre admirable auprès de Kumbuka Universal Learning Experiences (KULE) Foundation, l’organisme sans but lucratif qu’il a fondé il y a 18 ans et qui vise à transformer la vie des moins privilégiés au Kenya. Neuf étudiants de Pearson vont épauler Geoffrey en l’accompagnant au Kenya du 2 au 23 juillet.

D’éminents anciens contribuent au rayonnement international du Collège Pearson UWC.

Peter Sands (CP 2005), un ancien et mécène de Pearson, est entré en fonction en mars comme directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et la malaria. Il a été directeur général de la Standard Chartered PLC, une des principales banques internationales qui est présente dans plus de 70 pays, surtout des marchés émergents.
https://www.theglobalfund.org/media/6951/corporate_petersands_biography_en.pdf

Plus récemment,  Robin Wettlaufer (19e cohorte/1994, Canada-SK) s’est vu décerner le Prix 2018 de l’Association professionnelle des agents du Service extérieur (APASE) pour ses réalisations exceptionnelles comme représentante spéciale auprès de la Syrie.

Alors que nous continuons d’étoffer le programme et les activités des Affaires mondiales de Pearson, j’ai le grand plaisir d’annoncer la nomination de Shefa Siegel comme professeur de politique mondiale et coordonnateur du programme des Affaires mondiales. En 2018-2019, Shefa va instituer et enseigner nos premiers cours de politique mondiale et connexes dans le cadre du baccalauréat international. Il va aussi collaborer étroitement avec notre équipe pour développer et coordonner le programme des Affaires mondiales du Collège, notamment les séries de conférences et les ateliers dirigés par des experts de l’extérieur et les membres de notre propre communauté. Fort de 16 années d’expérience en affaires internationales à Pearson, il est spécialisé en éthique environnementale et développement économique et a effectué du travail sur le terrain dans plus d’une dizaine de pays dont la Guinée, la Guyane et le Ghana. Bienvenue à Shefa!

Fin de l’année scolaire

La fin de l’année 2017-2018 a culminé avec les célébrations traditionnelles, dont Bay Jump pour nos finissants et le tout dernier Café musical. Nous avons également introduit deux nouveaux programmes pilotes qui ont tenu les 44e et 43e cohortes bien occupées et leur ont permis d’être productives jusqu’au bout.

La majorité de la 44e cohorte a participé à une résidence visant à donner aux étudiants de première année du temps et de l’espace pour réfléchir à leur expérience, épouser les valeurs du mouvement UWC et du Collège, et acquérir d’autres compétences afin de se préparer à assumer un rôle plus important et davantage de responsabilités en tant que « seniors » du campus au cours de la prochaine année scolaire.

Entre-temps, 16 de nos nouveaux anciens (43e cohorte) ont pris part à la toute première initiative New Alumni tenue à Metchosin et Victoria. L’immersion de trois jours a consisté à envoyer de nouveaux diplômés dans le monde avec les compétences en réseautage et communications qu’il leur fallait pour raconter leur histoire – et surtout partager leurs idées et leurs rêves. Pour en savoir davantage sur les deux programmes, visitez « Piloting » a Course for Future Success.

Départs du campus

Outre Samuel et sa famille, Alan Penty et Mark Jackson ont quitté le Collège Pearson UWC à la fin de l’année scolaire, et Dani McArthur (et sa maison miniature) leur a emboîté le pas au début du mois. Au nom de toute la communauté Pearson, je les remercie tous trois pour leur immense contribution au Collège dans leurs spécialités respectives et leurs parcours individuels. Ils ont enrichi les arts de la scène, les mathématiques, les activités étudiantes et l’archivage, en plus d’apporter des améliorations à notre bibliothèque et au programme d’anciens en résidence. Je suis particulièrement reconnaissante à Dani d’avoir accepté si vite – et d’une façon aussi concrète – de relever le défi que j’ai lancé aux anciens pour qu’ils trouvent de nouvelles façons de s’impliquer dans l’expérience Pearson. Grâce à Dani, le très réussi programme d’anciens en résidence a pu être lancé rapidement et va se poursuivre même si la maison miniature n’est plus là. Nous envisageons en fait de l’offrir toute l’année au lieu de nous limiter à la session d’hiver. Notre équipe d’engagement des anciens va fournir de plus amples renseignements et lancer un avis aux intéressés plus tard cet été. Gardez l’œil ouvert!

Nous aimerions aussi remercier et saluer les résidents qui quittent le campus, mais vont continuer de faire activement partie de notre communauté.

Merci à Rafael Jenks qui a été pendant 10 ans, avec les siens, un membre essentiel de notre famille sur le campus, comme résident et professeur, mais aussi pour avoir accueilli pendant si longtemps des étudiants sous son toit. Raphael continuera de faire partie du corps professoral et d’enseigner le français.

Les résidents Dan Hurley, Kim Martin et leur fils Liam retournent sur l’île Gabriola, en Colombie-Britannique, en juillet. Dan demeure vice-président, Avancement et relations extérieures, et Kim va encore s’occuper bénévolement de la confection des costumes pour les productions One World.

Activités estivales sur le campus

Même s’il n’y a pas d’étudiants, l’animation règne tout l’été sur le campus.

  • La Maison McLaughlin (bâtiment no 3) est l’endroit où il y a le plus de mouvement et de bruit en ce moment, car il s’agit du troisième dortoir à être rénové en profondeur. Ce projet ambitieux doit être terminé à temps pour l’arrivée de nos 200 étudiants pour la nouvelle année scolaire. Suivez l’avancement des travaux dans notre album Flickr!
  • Le premier séminaire Pearson sur le leadership fondé sur la collaboration (PSCL) a eu lieu du 10 au 22 juin. Ce programme expérimental pour adultes, qui s’inspire du populaire séminaire Pearson sur le leadership des jeunes (PSYL), s’adressait aux personnes de 18 ans et plus intéressées à s’impliquer pour susciter un changement social. Les participants ont mis à profit leur expérience en matière d’organisation communautaire, de justice sociale et d’implication dans des programmes expérimentaux comme le PSYL et les écoles UWC. Les sept jeunes leaders ayant pris part à ce projet pilote ont trouvé la formule franchement concluante et nous comptons la développer dans les années qui viennent.
  • Pearson était l’hôte, du 23 juin au 6 juillet, de la 34e Metchosin International Summer School of the Arts (MISSA). Cette année, MISSA a accueilli un nombre record de 400 artistes d’ici et d’ailleurs pour un échange créatif et inspirant. Pendant deux semaines, le campus bourdonnait d’activités créatives telles que poterie, peinture, impression, reliure, rédaction, chant, tissage et plus encore. Cette année, la MISSA a eu le privilège d’accueillir le peintre canadien Harold Klunder comme mentor du programme d’études indépendantes. Elle a aussi remis à Susan Point, artiste Salish de la côte, un prix Ambassadeur des arts de l’année pour ses contributions créatives.
  • La session 2018 du très prisé séminaire Pearson sur le leadership des jeunes (PSYL), qui débute le 15 juillet, va réunir pendant trois semaines 77 participants, 16 animateurs et coordonnateurs de 27 pays.
  • Les retrouvailles des 10 ans des 32e, 33e, 34e  et 35e cohortes auront lieu du 5 au 9 août. Ces anciens vont découvrir les changements vraiment nécessaires qui ont été apportés au campus, notamment la rénovation des bâtiments et l’aménagement paysager, lesquels sont décrits en détail dans le plan de renouvellement du campus. Nous sommes impatients de leur montrer les innovations bien pensées qui ont été apportées à nos programmes scolaires et expérientiels, et de savoir comment ils pensent que le Collège Pearson UWC peut le mieux préparer ses étudiants à la vie après Pearson.

Préparatifs pour la nouvelle année scolaire

Ce sera bientôt le temps de procéder aux derniers préparatifs pour la prochaine année scolaire et l’arrivée des étudiants de deuxième année (44e cohorte) le 27 août et de ceux de première année (45e cohorte) le 29 août. Je vais vous tenir au courant des activités et événements tout au long de l’année à venir. Entre-temps, vous pouvez vous renseigner sur le programme 2018-2019 en consultant notre calendrier scolaire http://www.trumba.com/calendars/lester_b_pearson_college.

Prendre nos responsabilités au sérieux

En prévision du moment où résonnera de nouveau sur le campus la présence joyeuse des 200 jeunes extraordinaires qui découvrent les joies et les défis de la vie à Pearson, je profite de l’occasion pour vous rappeler que notre objectif consiste toujours à leur offrir un environnement sécuritaire et protégé où ils vivent, apprennent, dirigent et rient ensemble. Alors que la communauté Pearson et moi poursuivons nos efforts en ce sens, j’ai le grand plaisir de souhaiter la bienvenue à Patricia (Pat) Patton comme conseillère spéciale, Communauté respectueuse auprès du Collège Pearson. Pat, qui a été embauchée à temps partiel pour la prochaine année collaborera étroitement avec moi pour assurer que nos politiques et pratiques sont solides et cadrent avec les principales pratiques. En tant que conseillère spéciale, Pat sera responsable d’une série de politiques, notamment la Politique pour une communauté respectueuse, la Politique sur la non-discrimination et les accommodements, la Politique sur la diversité sexuelle et la Politique sur l’inconduite et la violence sexuelles. Elle va aussi me fournir des conseils et un soutien liés au groupe de travail sur la sécurité UWC dont je fais partie, ainsi que des recommandations et une assistance pour continuer à développer et mettre en œuvre la formation et les politiques servant de fondement à une communauté respectueuse.

Engagement par-delà le campus

Tout en nous préparant pour une autre année bien remplie sur le campus, nous planifions une nouvelle saison d’activités extérieures ayant pour but de recueillir des fonds et d’attirer des amis pour le Collège Pearson UWC, en plus d’accroître son rayonnement.

Avec le soutien de la présidente du Conseil, l’honorable Anne McLellan, nous poursuivons nos efforts pour amener le gouvernement fédéral à s’impliquer à nouveau dans Pearson comme partenaire fondateur, et pour élargir notre réseau de commanditaires et de donateurs parmi les anciens et les communautés plus vastes.

J’ai notamment préparé avec notre équipe de la philanthropie un certain nombre de conversations importantes qu’il nous faut avoir avec des donateurs qui sont en mesure d’avoir un impact transformateur pour Pearson alors que nous renouvelons et repensons le Collège pour les 50 prochaines années. Nous nous investissons davantage auprès de la communauté du Grand Victoria en forgeant des partenariats avec les chambres de commerce, le secteur technologique et les institutions postsecondaires pour les amener à soutenir les projets et le mentorat de nos élèves, à prendre part à l’organisation d’événements conjoints et à appuyer nos efforts philanthropiques.

L’assemblée générale annuelle de 2018 aura lieu les 15 et 16 novembre à Ottawa; nous comptons profiter de l’occasion pour offrir une réception spéciale à laquelle seront invités des anciens, des hauts fonctionnaires et autres commanditaires du Collège et du mouvement UWC.

Nous avons aussi le plaisir de collaborer avec les bénévoles dévoués qui forment le Comité national UWC du Canada. Outre la sélection des étudiants – une tâche pour laquelle le Comité a excellé depuis qu’il a été rétabli il y a deux ans sous la direction de Nina Moroso coordonnatrice nationale – celui-ci s’est occupé de faire davantage connaître le mouvement UWC aux Canadiens. Merci à vous tous qui organisez les événements du Comité national du Canada ou qui y assistez, notamment les barbecues organisés à Toronto, Calgary, Montréal et à Victoria.

Enfin, j’ai une pensée spéciale pour Valérie Colas, mon amie et indispensable collègue. En tant que coordonnatrice et adjointe de direction à la présidente et rectrice du Collège, elle a appliqué ses aptitudes organisationnelles, son tact, son charme et sa détermination à une diversité de tâches allant des mondanités à la coordination des activités spéciales entourant le 60e anniversaire du Prix Nobel de M. Pearson. Depuis qu’elle est arrivée sur le campus, elle s’est investie dans tous les aspects de la vie au sein de la communauté Pearson, en jouant notamment un nouveau rôle comme « camarade de résidence » pour les étudiants de la Maison du Japon. Adorée et respectée par tous – ses collègues, les résidents et, surtout, les étudiants – elle s’est trouvé un créneau très particulier. Valérie accomplit en ce moment un mandat passionnant de six mois au Sénégal pour le compte d’une ONG axée sur la jeunesse. Nous lui adressons tous nos vœux de succès alors qu’elle réalise son rêve de travailler en Afrique et attendons impatiemment son retour en janvier, après la relâche des Fêtes de fin d’année.

C’est à mon tour de m’offrir un moment de repos et de détente en famille. Je vous souhaite un très agréable été et j’espère avoir le plaisir de vous rencontrer ou d’avoir de vos nouvelles au courant de la prochaine année.