Reading Time: 5 minutes

Prendre nos responsabilités au sérieux

Alors que nous amorçons la nouvelle année et la nouvelle session avec un enthousiasme renouvelé, j’aimerais faire le point sur les initiatives essentielles en matière de santé, sécurité et bien-être que nous avons mises en place afin de soutenir et de protéger les étudiants, anciens et actuels, qui font partie de la communauté du Collège Pearson UWC.

Préparation aux urgences et réaction à l’alerte au tsunami

La semaine dernière nous a rappelé que nous vivons et étudions dans une  zone d’activité sismique. Quand une alerte au tsunami nous est parvenue dans les premières heures du 23 janvier, nous avons activé notre protocole de préparation aux urgences. En l’espace de 30 minutes, tous ceux qui se trouvaient sur le campus – plus de 200 étudiants, adultes et familles résidentes – se sont retrouvés au chaud et au sec dans l’édifice Max Bell situé dans un endroit surélevé. Moins d’une heure plus tard, après que l’alerte a été levée, tous les étudiants et les adultes sont retournés à leurs résidences respectives. Les classes du matin ont été annulées pour donner à chacun le temps de se remettre de ses émotions.

Pendant l’évacuation vers l’édifice Max Bell, nous sommes restés à l’affût des étudiants et des résidents du campus qui pourraient avoir besoin d’un soutien psychologique. Le lendemain, nous avons fait un suivi à l’heure du midi et invité toutes les personnes présentes à partager leurs sentiments et réflexions. Notre engagement à être préparés pour les urgences, à pratiquer des scénarios d’intervention, et à rédiger, revoir et mettre à jour les manuels et procédures d’intervention d’urgence s’est avéré bien utile.

Nous remercions infiniment les étudiants et les adultes membres de l’équipe d’intervention d’urgence du Collège Pearson (PCERT) pour avoir affronté cette situation d’une manière calme, ordonnée et efficace. Merci également aux adultes du campus, qui ont joué cette nuit-là leurs rôles avec sang-froid et autorité, en particulier Ty Pile, notre vice-président exploitation et administration . Notre priorité première est la sécurité et le bien-être des leaders émergents du monde entier qui nous sont confiés.

Santé, bien-être et sécurité de la communauté

La santé, le bien-être et la sécurité de la communauté Pearson sont une priorité constante, et constituent les plus importantes responsabilités que nous assumons ensemble.

Nous avons pour objectif de maintenir et de promouvoir une culture qui englobe la sensibilisation, le respect et le consentement. Beaucoup d’entre vous se rappelleront que nous avons amorcé ce virage il y a plus de deux ans. La haute direction du Collège a jugé nécessaire de revoir et d’actualiser les politiques et les procédures sur la sécurité et le bien-être afin d’en faire des références en ce qui concerne le harcèlement, l’intimidation, la discrimination, et l’inconduite et la violence sexuelles, et d’instaurer des mécanismes de plainte transparents et efficaces.

Forts du soutien inconditionnel du conseil d’administration, nous avons fait appel à l’avocate des droits de la personne Cynthia Petersen (à présent juge à la Cour supérieure de justice de l’Ontario) pour examiner tous les aspects de notre mandat, nos opérations, nos politiques et nos procédures touchant à la santé, au bien-être et à la sécurité de notre communauté. Comme je l’ai indiqué dans mes précédents messages la juge Petersen s’est vu confier un mandat précis et indépendant qu’elle a mené en deux temps : étant donné que notre devoir premier consiste à prendre soin des étudiants sur le campus, elle a commencé par examiner les politiques et pratiques existantes et recommandé des améliorations, après quoi elle a invité ceux – les anciens inclus – qui avaient des doutes concernant des pratiques ou des incidents passés ou actuels à les communiquer en toute confiance.

Progrès concernant les recommandations de la juge Petersen

La juge Petersen a fait plus de 130 recommandations en vue d’améliorer ou de reformuler les politiques existantes et d’en instaurer des nouvelles. Bon nombre de ces recommandations étaient des retouches mineures ou des consignes destinées simplement à faire en sorte que nous conformions toujours à nos pratiques écrites ou établies. D’autres étaient importantes et ont abouti entre autres aux politiques révisées à fond et nouvelles dont je vous ai parlé en novembre dernier :

  • Campus respectueux
  • Non-discrimination et accommodements
  • Diversité des sexes
  • Inconduite et violence sexuelles

Ces quatre politiques fondamentales forment un cadre de compassion et de protection robuste et authentique. Presque toutes les recommandations de la juge Petersen ont été mises en œuvre à l’heure qu’il est, et seule une poignée est encore en cours d’élaboration (c’est le cas, par exemple, des améliorations recommandées aux installations physiques).

Une des politiques importantes que nous avons instaurées en 2017 fournit à tous les adultes, y compris les anciens, un moyen robuste, visible et accessible de signaler les situations préoccupantes. Une personne qui a une inquiétude peut en faire part à n’importe quel adulte sur le campus, qui s’assurera aussitôt que cela est porté à mon attention ou à celle de la personne qui me remplace. Nous allons référer promptement tout plaignant à un enquêteur indépendant qui examinera l’affaire. Pendant ce processus, le Collège continuera de fournir au plaignant et au répondant toute l’attention possible de façon à ce qu’ils soient bien soutenus tout au long des démarches.

En outre, un certain nombre d’initiatives permanentes axées sur la santé et le bien-être des étudiants contribuent à renforcer et à soutenir une communauté diversifiée et inclusive qui respecte et accepte la différence sous toutes ses formes.

En 2017, une de nos initiatives a aussi consisté à retenir les services de Fatma Dogus comme coordonnatrice des familles d’accueil (en anglais). Fatma a de l’expérience en administration de programmes similaires et elle encadre le nôtre pour que les étudiants et les bénévoles sachent mieux quels sont leurs droits et responsabilités lors des brefs séjours dans des familles de la région. Dans le cadre de nos politiques renforcées, les familles d’accueil, tout comme les professeurs, employés et étudiants, prennent part à des séances de formation continue qui inculquent de solides notions de base sur les compétences interculturelles. Tous les bénévoles des familles d’accueil doivent se soumettre avec succès à des vérifications uniformisées de leur casier judiciaire et à des visites de la coordonnatrice du programme.

La formation dont je viens de parler se fonde sur des pratiques de premier ordre, et je puis vous assurer que chaque adulte sur le campus s’est investi corps et âme dans ces séances de plusieurs journées. J’ai mentionné dans un précédent bulletin que cette formation est un engagement à long terme essentiel pour une école moderne et indépendante qui exige autant de ses étudiants et adultes.

Modèle d’entraide axé sur l’étudiant

Nos politiques et pratiques reflètent une sensibilisation accrue à l’importance de la santé mentale des étudiants. Les jeunes d’aujourd’hui subissent des pressions énormes qui peuvent être encore plus difficiles à gérer dans une institution comme Pearson dont le programme d’études et d’expériences est particulièrement exigeant. Nous utilisons une approche basée sur des équipes d’entraide pour soutenir nos étudiants. L’étudiant est au cœur de ce cercle d’entraide; chacun est entouré par des pairs formés pour lui apporter un soutien, le professeur qui le conseille, des  parents résidents, des employés et des conseillers professionnels du centre de santé ainsi que d’autres adultes de confiance désignés par les étudiants. Les étudiants qui pourraient avoir besoin de plus de soutien en santé mentale ont aussi accès à des services de santé mentale sur le campus et dans la communauté ainsi qu’à l’extérieur par le biais du centre de santé du campus.

Communauté ouverte, apport constant

Notre campus a toujours été et reste ouvert – nous intervenons dans la région et auprès de nos voisins en agissant dans la communauté et en cultivant les relations de fraîche date que nous avons établies avec la Première Nation Scia’new (Beecher Bay). Une communauté ouverte devrait être sécuritaire et sûre. C’est l’objectif que nous visons et réussissons à atteindre avec le soutien de notre formidable équipe.

Nous avons encouragé, et continuons d’encourager, nos anciens, nos étudiants actuels et tous les membres de notre communauté à partager leurs connaissances et leurs perspectives afin que la sagesse collective guide la façon dont nous nous comportons pour offrir la meilleure expérience qui soit au Collège Pearson. Nous sommes ouverts aux commentaires de tous, surtout nos anciens. Prenez le temps de lire ces politiques et de nous dire ce que vous en pensez par l’intermédiaire de Shelley Sewsener, notre personne-ressource et agente, Ressources humaines (respect@pearsoncollege.ca ou 250-391-2421).

Quand je repense à cette démarche et aux défis qu’il nous a parfois fallu relever, je crois que nous avons pleinement saisi l’occasion de faire des changements positifs – dans l’intérêt de toute la communauté Pearson d’aujourd’hui et de demain.