Reading Time: 12 minutes

Le 13 juillet, le premier ministre Trudeau a annoncé la nomination de Julie Payette, ancienne du Collège Atlantic UWC et ex-administratrice du Collège Pearson UWC, comme prochaine gouverneure générale du Canada.

Julie Payette en 2010 en compagnie de Mohameddek Abdiweli, un ancien de Pearson (33e cohorte/2008, Somalie) (à gauche), et de David Hawley, ancien recteur de Pearson (à droite), lors de la remise d’un diplôme honorifique à l’Université de la Colombie-Britannique

Astronaute, ingénieure, athlète accomplie, pianiste et choriste, Julie Payette reflète le meilleur du Canada et incarne les valeurs du mouvement United World Colleges, à savoir le service à la collectivité, l’excellence et l’engagement à faire de l’éducation une force qui unit les peuples, les nations et les cultures au profit de la paix et d’un avenir durable.

Ce serait dur de trouver un meilleur modèle pour les citoyens du Canada et le reste du monde. Nous nous réjouissons des liens étroits que Mme Payette entretient avec le Collège Pearson UWC et de son soutien de longue date envers le mouvement UWC.

Diplômée du Collège Atlantic UWC au Pays de Galles en 1982, elle a siégé bénévolement au conseil d’administration de Pearson entre 2010 et 2013. En 2009, Mme Payette a souligné le 50e anniversaire à venir de la fondation du mouvement UWC en apportant le drapeau d’UWC dans l’espace lors d’une mission vers la Station spatiale internationale (SSI). Le drapeau a ensuite été remis au Collège Atlantic UWC.

J’ai récemment adressé de la part de toute la communauté du Collège Pearson UWC nos plus vives félicitations et nos meilleurs vœux à Julie Payette, notre prochaine gouverneure générale!

L’été sur le campus

Farniente estival? Du moins pas pour l’administration, le personnel, les professeurs et les nombreux bénévoles qui sont sur le campus cet été. Il se passe énormément de choses pendant la soi-disant « parenthèse estivale ». Notre équipe est occupée avec différentes initiatives réelles et virtuelles. Sur le campus, par exemple, nous attendons avec impatience la prochaine cohorte d’étudiants – un groupe plus nombreux puisqu’il y aura 100 nouveaux visages à Pearson. Comme vous l’avez appris sur les réseaux sociaux au cours des derniers mois, nous mettons la dernière main au pavillon no 2 (la Maison du Japon), qui est à présent comme neuf. Sur le plan virtuel, nous avons travaillé assidûment à rafraîchir notre site Web pour rendre cette passerelle électronique plus intuitive et conviviale.

Participante MISSA dans son espace créatif

Bien que les étudiants inscrits au programme régulier se soient absentés pour l’été, notamment pour accomplir du service communautaire dans leur pays, le campus a bourdonné d’activité.

Cela fait plusieurs décennies que Pearson est l’hôte de la Metchosin International Summer School of the Arts (MISSA). Du 24 juin au 7 juillet, il y avait partout des artisans en train de concevoir des œuvres colorées avec une incroyable variété de matériaux. Comme toujours, les 300 participants MISSA provenant de la Colombie-Britannique et d’ailleurs au Canada, font preuve d’une soif d’apprendre et d’une volonté de créer qui sont une source d’inspiration.

Le Séminaire Pearson sur le leadership des jeunes (PSYL) 2017, auquel sont inscrits 80 participants représentant 18 pays et qui se tient pendant trois semaines en juillet et août, attire davantage de jeunes leaders et de personnes influentes en devenir du monde entier. Ce programme d’été annuel – une mini-expérience immersive du Collège Pearson UWC – s’inspire fortement de la communauté UWC mondiale et de la mission que Pearson partage avec le mouvement. Nous sommes reconnaissants à Michelle Clarke et aux coordonnateurs du programme, qui conçoivent le PSYL, facilitent les activités et les ateliers, et offrent des ressources et du mentorat aux participants. Félicitations aux jeunes animateurs du monde entier dont le dynamisme et l’enthousiasme sont essentiels à la réussite du programme.

Nina Moroso explique aux participants du PSYL comment soumettre leur candidature au mouvement UWC

Comme toujours, le campus accueille en été une foule d’autres activités, notamment des événements heureux. Pearson offre un cadre de rêve pour un mariage romantique. En plus de faire du bien à l’âme, ces occasions génèrent des revenus qui aident à financer le fonctionnement de l’établissement et à faire connaître le Collège dans notre communauté régionale. 

Maison communautaire et des anciens

Anciens réunis chez Benoît  (de gauche à droite) : Kyra (4e cohorte/2015, Canada-ON), Sibia (40e cohorte/2015, Guatemala), Adrian (1re cohorte/1976, Canada-ON), Meybis (40e cohorte/2015, Panama), Aziz (41e cohorte/2016, Inde) et Benoît (9e cohorte/1984, Canada-QC)

Qui, dans la communauté Pearson élargie, ne connaît pas Benoît Charlebois et Anamaria Gomez Upegui? Y a-t-il quelqu’un de mieux placé pour accueillir les anciens de passage à la Maison communautaire et des anciens? Benoît et Anamaria ont toujours reçu des visiteurs chez eux sur le campus, et leur maison a été « officiellement » désignée pour recevoir les visiteurs (membres de la famille des résidents, anciens, membres de la communauté extérieure, bénévoles, conférenciers invités, parents d’étudiants et d’anciens étudiants de Pearson) et les héberger à l’occasion. Cet environnement familial convivial entretient l’esprit unique de la communauté Pearson grâce à des interactions avec les hôtes qui vivent sur place et tout le campus, notamment les étudiants de l’année, les résidents et les anciens de passage.

Dernièrement, Benoît et Anamaria ont accueilli et hébergé en l’espace de 40 jours 15 anciens et membres de la communauté provenant de 16 pays et provinces canadiennes, qui représentaient 10 cohortes UWC. En outre, ils ont organisé et tenu un événement d’une demi-journée pour 40 autres anciens et membres de la communauté – bien avant que les consignes de fonctionnement soient prêtes! Celles-ci seront disponibles au début de l’automne.

Programme d’anciens en résidence

Dani McArthur (6e cohorte/1981, Canada-ON) sur le porche avant de sa maison miniature

L’an dernier, j’expliquais dans le Message de la présidente que nous allions offrir plus d’activités et de services aux anciens. Depuis, nous avons mis sur pied le Programme d’anciens en résidence, qui s’est avéré très concluant. Nous espérons pouvoir accepter tous ceux et celles qui veulent participer à cette initiative populaire, qui vise à donner l’occasion aux anciens de partager leur expertise et leurs compétences avec la communauté en offrant de nouvelles activités et possibilités d’apprentissage basées sur leur travail, leur expérience du monde ou leurs passions. Dani McArthur (6e cohorte/1981, Canada-ON) a été la première à participer au programme. Elle a installé sur le campus sa maison miniature qui sert encore de résidence officieuse du programme. Charlotte Gowdy (22e cohorte/1997, Canada-PEI), Emmy Chahal (36e cohorte/2011, Canada-BC) et Trevor Corkum (18e cohorte/1993, Canada-PEI) lui ont succédé plus tôt cette année.

Généreux bénévoles

Le Collège compte sur l’énergie et la générosité des bénévoles, surtout ceux qui font partie de la communauté des anciens. Cette année, notre école a eu le plaisir de recevoir notamment Shahla Gulistani (42e cohorte/2017, Afghanistan), qui a travaillé avec Nina, Emily et Heather jusqu’au 18 juillet; Sibia Maria Inay Ortega (40e cohorte/2015, Guatemala) et Denise Somuah-Asamoah (42e cohorte/2017, Ghana), ont toutes deux été affectées aux Relations extérieures et avec les anciens — Denise est restée sur le campus jusqu’au 24 juillet et Sibia sera parmi nous jusqu’au 5 septembre. Cheryl Lans a aidé Benoît, Luisa et l’équipe des Relations extérieures et avec les anciens à trouver des subventions et à assurer un soutien pour les réunions estivales à venir.

Je tiens aussi à mentionner et à remercier, parmi les nombreux bénévoles, ceux qui s’impliquent dans le Programme de familles d’accueil. Alors que la nouvelle année scolaire est sur le point de s’amorcer, nous allons pouvoir compter sur des familles des environs – habituées et nouvelles – pour recevoir chez elles des étudiants Pearson pendant les relâches programmées ainsi que de courts séjours le week-end et les jours fériés. Nos programmes éducatifs, tant le cursus que le volet expérimental, sont passionnants mais très exigeants. Le fait de pouvoir s’éloigner de temps à autre et de savourer un repas préparé à la maison avec des familles accueillantes des environs est un aspect enrichissant de l’expérience Pearson – pour les étudiants et les bénévoles. Nous avons publié dernièrement un livret d’information pour inciter davantage de familles à devenir des bénévoles – vous pouvez le consulter ici.

Réunions des anciens en 2017

Alors que la communauté Pearson se prépare en vue des retrouvailles des 20 ans (21e-24e cohortes/1996-1999) du 7 au 11 août et des 30 ans (12e-15e cohortes/1987-1990) du 11 au 15 août, j’ai le plaisir de consacrer l’essentiel de ce bulletin à des sujets qui traitent des anciens. Je tiens aussi à souligner le travail assidu de Luisa Vasquez, agente, Relations avec les anciens et engagement communautaire, qui remplace Julia Norman (actuellement en congé parental et fière maman d’un adorable Rio). Je remercie également Meybis Chavarria Pitty (40e cohorte/2015, Panama), une ancienne qui aide actuellement à organiser les retrouvailles, et Evan Guy, un élève du UWC Costa Rica, qui est parmi nous pour une deuxième année d’affilée pour soutenir les programmes d’été et auxiliaires.

Sensibilisation des anciens et des partenaires potentiels

(De gauche à droite) Désirée McGraw, Shakeel Bharmal, chef de l’exploitation à la Fondation Aga Khan, et Anne McLellan, membre du conseil d’administration de Pearson et ancienne ministre du Cabinet fédéral

Dernièrement, je me suis surtout employée à sensibiliser les anciens et les partenaires potentiels à toutes les activités passionnantes qui sont en préparation.

Pendant la semaine du 13 au 17 juin, Dan Hurley, vice-président, Relations extérieures et avec les anciens, et moi avons passé du temps très productif à Ottawa où nous avons rencontré de hauts fonctionnaires du Cabinet du Premier ministre, du Bureau du Conseil privé et d’Affaires mondiales Canada, ainsi que des partenaires potentiels dans le cadre des célébrations marquant le 60e anniversaire du prix Nobel de la paix de Lester B. Pearson.

Anne McLellan, membre du conseil d’administration de Pearson et ancienne vice-première ministre, et moi avons eu une merveilleuse rencontre avec Khalil Z. Shariff, chef de la direction de la Fondation Aga Khan. Je suis persuadée que ces discussions vont déboucher sur une collaboration intéressante.

Je tiens à souligner l’aide et le soutien que nous ont fourni de nombreux anciens de Pearson qui occupent à présent des postes importants à Ottawa, incarnant vraiment la mission du mouvement UWC et faisant discrètement la promotion de leur bien-aimé Collège Pearson UWC – des personnes influentes comme Lori Sterling (2e cohorte/1977, Canada-QC) – également membre du conseil d’administration de Pearson), Marta Morgan (6e cohorte/1981, Canada-BC), Owen Teo (15e cohorte/1990, Canada-BC) et Marie-Thérèse Hélal (19e cohorte/1994, Canada-QC) à Affaires mondiales Canada, et le sénateur Yuen Pau Woo (6e cohorte/1981, Singapour).

Pendant cette semaine, j’ai eu l’honneur de modérer la discussion libre à la quatrième conférence annuelle Canada 2020 avec le ministre des Finances Bill Morneau. J’ai également assisté à la réception de clôture de la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership de 2017 qui m’a rappelé de merveilleux souvenirs de ma propre participation en 2015 (avec Kory Wilson, membre du conseil d’administration et ancienne de Pearson (14e cohorte/1989, Canada-BC).

Il va sans dire que, partout où je suis allée, Pearson a toujours occupé une place de choix dans la conversation!

La semaine d’après, j’étais au Royaume-Uni, entre autres pour des retrouvailles d’anciens de Pearson à Londres, dans l’appartement de Yazann Romahi (19e cohorte/1994, Jordanie). Nous avons eu une discussion animée de quatre heures, qui m’a permis d’obtenir des réponses aux conseils que j’ai demandés à propos de mes priorités comme rectrice du Collège. Nous avons aussi beaucoup parlé des façons d’aider les étudiants à trouver leur place en arrivant sur le campus, surtout ceux pour qui l’anglais n’est pas la langue maternelle et dont la culture ne les encourage pas à s’exprimer avec assurance. La politique des bourses du Collège est un des sujets qui a suscité énormément d’intérêt. Enfin, nous avons discuté de la façon dont les anciens peuvent soutenir le mieux le Collège et collaborer efficacement entre eux pour promouvoir la mission UWC. Je tiens à exprimer ma reconnaissance à George Barker (2e cohorte/1977, Nouvelle-Zélande), Pierre Brais (3e cohorte/1978, Canada-QC), Nilima Gulrajani (22e cohorte/1997, Canada-QC), Michael Kiprop (28e cohorte/2003, Kenya), Olivia McKinney (26e cohorte/2001, Bahamas), Sanjaya Shrestha (20e cohorte/1995, Népal) et Xiaoxue Weng (31e cohorte/2006, Japon); les échanges francs que nous avons eus m’ont donné beaucoup à réfléchir.

J’ai ensuite assisté à la conférence du Collège Atlantic UWC (21-23 juin). Il s’agissait de ma première visite sur le lieu d’origine du mouvement UWC, une des trois écoles fondatrices du programme du baccalauréat international (BI) et le tout premier établissement à offrir le BI. (Le programme du baccalauréat international fête ses 50 ans l’an prochain!) J’ai été impressionnée par la beauté des vieux édifices, les bois, la ferme en exploitation et les somptueux jardins jouxtant un complexe sportif flambant neuf.

Désirée McGraw au Collège Atlantic UWC

La conférence faisait suite à la réunion particulièrement réussie sur les soins pastoraux que Pearson a tenue l’été dernier. Partant du principe que l’encouragement tangible de ceux qui apprennent l’anglais doit se faire en parallèle avec un soutien pastoral, les participants ont réfléchi à la façon de mieux épauler les étudiants qui proviennent de milieux où l’on ne parle pas anglais.

J’ai également eu un certain nombre de discussions passionnantes avec Peter Howe, le nouveau recteur (canadien et premier d’origine étrangère), qui ont porté sur les idées nouvelles qu’il apporte au Collège Atlantic et leur pertinence pour le programme et les pratiques de Pearson.

De retour au Canada, j’ai organisé le 28 juin de belles retrouvailles avec les anciens de la région de Montréal. Comme à Londres, nous avons eu droit à un groupe diversifié incluant Loreen Pindera, journaliste et présentatrice bien connue de CBC (3e cohorte/1978, Canada-MB), Marc Flynn (4e cohorte/1979, Canada-QC), premier vice-président, Affaires réglementaires et délivrance de titres et certificats à l’Institut canadien des valeurs mobilières, Jude Samson (19e cohorte/1994, Canada-NS), dont la nomination comme membre à temps plein de la Division des appels du Tribunal de la sécurité sociale a été annoncée le lendemain; et Chantal Srivastava, journaliste scientifique à Radio-Canada. Des diplômés plus récents s’étaient joints à eux : Kristina Parker (38e cohorte/2013, Canada-ON), coordonnatrice, Éducation et engagement à Sustainable Concordia (Université); Camille Ross-Williams (40e cohorte/2015, Canada-QC), gestionnaire de projets à Youth Fusion et étudiante en sciences politiques et droits de la personne à l’Université Concordia; Wahid Bitar (42e cohorte/2017, Syria); ainsi que Morgane Saint-Cyr (43e cohorte/2018, Canada-QC) et Tomma Bambara (43e cohorte/2018, Burkina Faso) de l’année en cours.

Retrouvailles d’anciens à Montréal avec Désirée McGraw et Valérie Colas

Comme c’est le cas chaque fois que je rencontre des anciens de Pearson, je suis revenue pleine d’énergie et plus déterminée que jamais à renforcer nos liens avec ces personnes remarquables et accomplies, qui tiennent vraiment à incarner la mission UWC à leur façon et dans leurs domaines respectifs. C’est notamment le cas de Yuen Pau Woo (6e cohorte/1981 Singapour), qui a été nommé sénateur en 2016 et figure parmi les lauréats des Prix RBC des 25 grands immigrants au Canada 2017. Visitez-nous sur les réseaux sociaux : nous mettons souvent en évidence les profils marquants d’anciens accomplis dans le monde entier.

Heather Gross (20e cohorte/1995, Canada-AB), vice-présidente, Éducation et programme

Le nombre d’anciens faisant partie du personnel et des enseignants du Collège témoigne de cet engagement à vie, à commencer par Heather Gross (20e cohorte/1995, Canada-AB), vice-présidente, Éducation et programme, Julia Clark (27e cohorte/2002, Canada-BC), doyenne des étudiants, et Benoît Charlebois (9e cohorte/1984, Canada-QC), directeur, Engagement de la communauté et des parties prenantes. Le conseil d’administration du Collège Pearson UWC compte en outre pas moins de huit membres qui sont des anciens. Les administrateurs sont, dans une certaine mesure, les héros (et les héroïnes) méconnus du College. Ceux sont eux qui forment le socle de notre gouvernance; je vous parlerai davantage d’eux dans un autre message.

Le 18 juillet a marqué l’assermentation d’un nouveau gouvernement en Colombie-Britannique. Le Cabinet du premier ministre John Horgan, qui est formé de 11 hommes et 11 femmes, comprend quatre ministres et deux secrétaires parlementaires de moins de 40 ans, 10 ministres et secrétaires qui sont des minorités visibles, et Mélanie Mark, ministre de l’Éducation supérieure, des Compétences et de la Formation, et première femme autochtone à devenir ministre dans la province. J’ai félicité la ministre Mark et ses collègues dont les portefeuilles sont particulièrement pertinents pour notre développement permanent et je les ai invités à visiter notre campus lorsque l’occasion se présentera. Nous sommes impatients de les recevoir.

Importance de l’histoire – Anniversaire du prix Nobel de M. Pearson et projet d’archives numériques du Collège

Notre équipe était en train de régler les derniers détails des célébrations qui sont prévues au cours des prochains mois afin de souligner le 60e anniversaire du prix Nobel de la paix de Lester B. Pearson et que je vais confirmer bientôt. Entre-temps, j’ai le plaisir d’annoncer que nous allons nous associer au Forum de Victoria (17-19 novembre), qui est organisé par l’Université de Victoria et Affaires mondiales Canada. Le thème du Forum – Canada@150 : Promouvoir diversité et inclusion – qui reflète les principes sous-jacents du Collège, sera abordé par un groupe de conférenciers exceptionnels parmi lesquels Hilary Pearson, petite-fille de celui à qui nous devons notre nom (coprésidente de notre Comité des candidatures et ancienne administratrice). Le Collège Pearson coorganise le gala du vendredi 17 novembre et les étudiants de Pearson vont participer au Forum en assurant un certain nombre de rôles de soutien.

Dani McArthur, coordonnatrice, Bibliothèque et soutien de l’apprentissage du Collège (6e cohorte/1981, Canada-QC), aide aussi à soutenir la commémoration du prix Nobel de M. Pearson et mène un important projet d’archivage pour le Collège. Avec la collaboration bénévole d’Adrian Lee (1re cohorte/1976, Canada-ON) et d’un étudiant du programme coop en sciences bibliothécaires et d’archivage de l’Université de la Colombie-Britannique, qui viendra sur le campus pendant la session d’automne, Dani entreprend un projet qui va consister à saisir et à catégoriser davantage d’archives du Collège afin de créer des archives complètes et faciles d’accès pour plus de gens. Celles qui portent spécifiquement sur la fondation du Collège – l’œuvre de M. Pearson et de ses contemporains – seront traitées en priorité en vue de créer un recueil numérique multimédia qui permettra de mieux raconter la fondation du Collège par le biais de photographies, documents et vidéoclips historiques.

Nous sommes infiniment reconnaissants de l’appui que l’initiative a reçu du Fonds communautaire pour le 150e anniversaire du Canada : une collaboration entre la Victoria Foundation, Fondations communautaires du Canada et le gouvernement du Canada visant à soutenir des projets locaux liés aux 150 ans du Canada.

Bientôt la rentrée!

La communauté Pearson travaille sans relâche pour que tout soit prêt pour le début de la nouvelle année scolaire en prévision de l’arrivée très attendue des étudiants – le lundi 28 août pour la 43e cohorte et le mercredi 30 août en ce qui concerne la 44e cohorte. Cela va être une année formidable et nous espérons que vous vous joindrez à nous virtuellement, à défaut de le faire en personne. D’ici là, je vous souhaite une excellente fin d’été, en santé, et je vous rappelle de continuer à nous donner de vos nouvelles sur notre site Web et nos nombreuses plateformes de réseaux sociaux.

Cordialement,

Désirée McGraw
Présidente et rectrice du College Pearson UWC