Initialement appelé Collège Lester B. Pearson du Pacifique, le Collège Pearson UWC a été nommé en l’honneur de Lester B. Pearson, Prix Nobel de la paix et ancien premier ministre du Canada.

Il y a 60 ans, en 1957, M. Pearson recevait le Prix Nobel pour avoir mis sur pied la première force de maintien de la paix des Nations Unies et contribué à désamorcer la crise de Suez en 1956.

Comme l’a dit M. Pearson dans l’allocution qu’il a prononcée en recevant son Prix Nobel, « comment peut-on avoir la paix si les gens ne se comprennent pas et comment y arriver s’ils ne se connaissent pas? »

En cette année anniversaire, nous allons rendre hommage à M. Pearson en organisant divers événements et célébrations au sein de la communauté du Collège Pearson UWC. La vision qu’il avait d’une école internationale sur la côte ouest et son engagement indéfectible en faveur de la paix et de la compréhension mondiale sont à l’origine de la création de cet établissement qui porte fièrement son nom.

18 décembre 2017 – Allocution du député Randall Garrison pour le 60e anniversaire du Prix Nobel de la paix

En ce mois de décembre, nous célébrons le 60e anniversaire du Prix Nobel de la paix décerné à Lester B. Pearson. L’héritage important qu’il a laissé en abordant les relations internationales selon une approche humaine, en prônant la compréhension mutuelle et le dialogue, a façonné la façon dont il envisageait de travailler ensemble.

Je suis très fier de souligner le 60e anniversaire du Prix Nobel de la paix de M. Pearson et l’incroyable expérience éducative du Collège Pearson, qui fait aussi partie de son legs.

Lisez l’intégralité de son allocution ici.

15 décembre 2017 – Hommage à une icône canadienne et sensibilisation – Résumé

M. Pearson croyait profondément à la compréhension internationale par le dialogue et l’éducation mondiale, et cela a inspiré la création du United World College « du Pacifique » Lester B. Pearson, aussi appelé Collège Pearson UWC. L’année scolaire 2017-2018 va permettre de rendre un hommage national à cet important moment dans l’histoire du Canada grâce à une série d’activités de sensibilisation sur le campus et à l’extérieur – notamment à Ottawa, Victoria et Toronto.

En plus de souligner l’accomplissement phénoménal d’un grand Canadien connu pour son humilité, c’est une occasion importante de rappeler aux Canadiens et aux leaders d’opinion dans le monde l’existence du Collège d’exception qui porte l’empreinte de M. Pearson et puise dans cet homme son inspiration. Les réalisations des 4 000 anciens du Collège et de nos étudiants actuels forment l’héritage le plus précieux et le plus durable de M. Pearson.

Découvrez toutes les célébrations ici.

Projet sur le legs de Lester B. Pearson

Au cours des six derniers mois, nous avons numérisé les archives de la bibliothèque, en mettant particulièrement l’accent sur celles qui racontent la fondation du Collège et l’histoire de son fondateur Lester B. Pearson. La bibliothécaire Dani McArthur (6e cohorte/1981, Canada), une ancienne et une résidente, a travaillé avec d’anciens étudiants et certains de l’année en cours, d’anciens membres du personnel comme Marg McAvity, la première bibliothécaire du Collège, Judy Scott, ancienne adjointe du directeur du Collège pendant 30 ans, et un stagiaire faisant une maîtrise dans le cadre du programme d’études en archivistique de l’Université de la Colombie-Britannique.

Lisez les détails ici.

12 décembre 2017 – Allocution du sénateur Yuen Pau Woo sur le 60e anniversaire de la cérémonie de remise du Prix Nobel de la paix décerné à Lester B. Pearson

Allocution du sénateur Yuen Pau Woo à l’occasion du 60e anniversaire
de la cérémonie de remise du Prix Nobel de la paix à Lester B. Pearson
Mardi 12 décembre 2017

Honorable Yuen Pau Woo : Honorables collègues, cela a fait 60 ans hier que Lester B. Pearson a reçu le Prix Nobel de la paix à Oslo, en Norvège. Il y a encore deux jours, il était le seul Canadien à avoir eu cette distinction. Setsuko Thurlow, une Canadienne militant pour la paix et une survivante d’Hiroshima, vient en effet de recevoir le même honneur au nom de la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires. Lisez l’intégralité de l’allocution en FRANÇAIS ou en ANGLAIS.

11 décembre 2017 – Dégustation de gâteau sur le campus et réflexion sur le sens que chacun donne à la paix

Pour ce grand jour, une affiche a été installée à la cafétéria du campus afin que les étudiants y notent leurs réflexions sur la paix, la compréhension internationale et l’impact de l’œuvre de M. Pearson sur les jeunes de maintenant. Et les étudiants ont eu droit, comme le veut la tradition, à un gâteau pour souligner cet anniversaire! Ce soir-là, les étudiants ont aidé à mettre sur pied un groupe de discussion sur ce que la paix représente dans leur vie et comment ils comptaient avoir un impact positif sur leur communauté en forgeant la paix.

11 décembre 2017 – Célébration du 60e anniversaire de la remise du Prix Nobel de la paix

L’honorable Chrystia Freeland, ministre des Affaires étrangères du Canada, en partenariat avec le Collège Pearson UWC, a été l’hôte d’une réception soulignant le 60e anniversaire du Prix Nobel de la paix de Lester B. Pearson et l’héritage de M. Pearson sur la Colline du Parlement à Ottawa.

Lisez le communiqué de presse ici [FRANÇAIS] [ANGLAIS]

L’allocution du sénateur Yuen Pau Woo, un ancien du Collège Pearson UWC, sur le legs de Lester B. Pearson a été publiée dans le Vancouver Sun. Lisez-la ici.

11 décembre 2017 – Lester B. Pearson et le Prix Nobel de la paix de 1957, par Michael Pearson

TRIBUNE LIBRE de Michael Pearson

Le 11 décembre 1957, il y a 60 ans, Lester Pearson prononçait son allocution du Prix Nobel de la paix à Oslo, en Norvège. Il n’avait pas prévu de se retrouver là.

Il a été pris par surprise en apprenant deux mois plus tôt que le Comité Nobel norvégien l’avait choisi pour le rôle qu’il avait joué dans le règlement de la crise de Suez. Celui qui, selon certains, aurait inventé le béret bleu à cette occasion en créant la première grande force de maintien de la paix des Nations Unies – la Force d’urgence des Nations Unies ou UNEF – était à l’époque membre de l’opposition politique du Canada. Quatre mois auparavant, le parti libéral dont il était membre avait été défait et écarté du pouvoir pour la première fois en 22 ans. Diplomate de longue date et secrétaire d’État aux Affaires extérieures du Canada pendant neuf ans, il se retrouvait sans poste diplomatique pour la première fois en 30 ans.

Lire l’intégralité de la tribune libre ici. (en anglais)

1er décembre 2017 – Série de conférenciers mettant à l’honneur Andrew Cohen

Le 1er décembre 2017, Andrew Cohen, journaliste primé et biographe à succès de Lester B. Pearson, a parlé de la vie et du legs de M. Pearson.

Qui était Lester B. Pearson? Pourquoi a-t-il été un des plus grands diplomates du Canada? Que sait-on à propos du 14e premier ministre du Canada qui a donné son nom à des écoles, des rues, un aéroport international et un collège international? Soixante ans après avoir reçu le Prix Nobel de la paix, comment expliquer son importance en 2017?

Suivez la retransmission en direct ici.

17 novembre 2017 – Rencontres, relations et rayonnement – Forum de Victoria

RENCONTRES, RELATIONS ET RAYONNEMENT

Le 17 novembre 2017, le Collège Pearson UWC a été l’hôte, avec l’Université de Victoria, de la réception d’ouverture du premier Forum de Victoria. Le thème principal du Forum, Promouvoir la diversité et l’inclusion, cadrait directement avec la mission et la vocation du Collège, et était une excellente occasion de partager la mission de Pearson avec une assistance venue de partout au Canada. Après les premières allocutions, les étudiants de Pearson ont montré leurs talents en présentant des créations parlées touchantes et une danse avec des masques inuit du Groenland dont la chorégraphie était l’œuvre d’un de nos étudiants.

Spectacles

Uajii, une danse inuit divertissante exécutée par neuf de nos talentueux étudiants sur l’air de Sila, une chanson de la tribu Red interprétée par la chanteuse de gorge inuk Tanya Tagaq. Uajii, ou danse de masques, est une des formes d’expression dramatique les plus anciennes chez les Inuit du Groenland, qui a aussi servi à éduquer et à s’attaquer aux tabous, car elle joue avec trois notions fondamentales : la peur, l’humour et la sexualité. Il s’agit d’une façon de danser comme les esprits que les habitants du Groenland appellent Tupilak, des esprits qui peuvent transformer une créature animale en une autre, et qui peuvent secourir ou nuire.

Dans sa création parlée I belong here, Ali Ibrahim-Hirji, un de nos étudiants de deuxième année originaire de l’Alberta, raconte comment il a grandi au Canada. Ce morceau comique, qui a bien fait rire et sourire, montre la vie au Canada sous un tout autre angle.

Tomma Bambara, un étudiant de deuxième année du Burkina Faso, a parlé de son expérience au Collège et du pouvoir de l’unité et de la compréhension interculturelle dans sa création parlée en français.

Impressions

Regardez les photos de l’événement ici.

2 novembre 2017 – Panel de discussion sur « PEARSON ET LES QUATRE VISAGES DE LA PAIX » à Toronto

Le panel de discussion « PEARSON ET LES QUATRE VISAGES DE LA PAIX »  organisé par le Collège a réuni de distingués invités et panélistes, parmi lesquels l’honorable Chrystia Freeland, ministre des Affaires étrangères, le très honorable Joe Clark, PC, CC, AOE, ancien premier ministre, l’honorable Lloyd Axworthy, PC, CC ,OM, l’honorable Bill Graham, PC, CM, QC, et l’honorable Barbara Jean McDougall, PC, OC, tous anciens ministres des Affaires extérieures. Ils ont parlé de l’héritage durable du lauréat du Prix Nobel de la paix Lester B. Pearson dans la conduite des affaires étrangères du Canada le 2 novembre 2017 dans le magnifique théâtre Isabel Bader du Collège Massey à Toronto.

Revivez cette soirée passionnante en regardant notre enregistrement en direct ou découvrez ici les photos prises à cette occasion.